Tak Poland : Tout sur la Pologne

Voyages, Recettes, Histoire : découvrez la Pologne

Tak Poland est un site franco-polonais qui vous propose de découvrir toute la Pologne. Le site s’adresse aussi bien aux franco-polonais, aux personnes qui souhaitent y voyager, qu’aux personnes qui s’intéressent de près ou de loin à la Pologne et souhaitent en apprendre plus sur le pays.

Tak Poland se divise ainsi en plusieurs parties :

  • Une partie “voyage” pour celles et ceux qui souhaitent (re)découvrir la Pologne et préparer leur prochain séjour. Vous y trouverez un nombre d’informations pratiques pour chaque ville, de bonnes adresses, des idées d’endroits à découvrir, et de nombreux conseils ;
  • Une partie “traditions” pour en apprendre davantage sur la culture polonaise ;
  • Une partie “recettes de cuisine” pour (re)découvrir la Pologne dans son assiette : nous vous proposons une multitudes de recettes simples et rapides à préparer chez vous.

La Cuisine Polonaise

Découvrez nos recettes de cuisine polonaises. pour faire venir toute la Pologne à vos assiettes.

Voyager en Pologne

Préparez votre voyage en Pologne avec nos guides de voyage.

Derniers articles du site
Si vous visitez Cracovie, vous ne manquerez pas de voir la colline du Wawel, où trônent le château royal du Wawel et la cathédrale du Wawel, des incontournables à voir. Voici dans cet article des conseils pour visiter l’incontournable château du Wawel à Cracovie : que voir exactement sur la colline de Wawel ? Quels billets prendre ? Quelles sont les informations pratiques pour bien préparer votre visite ? Présentation et histoire du château de Wawel Le château de Wawel est un château royal situé sur la colline de Wawel à Cracovie, en Pologne. Il a été construit au 11ème siècle et a servi de résidence aux rois de Pologne jusqu’au 17ème siècle, et a été le théâtre de nombreux événements importants de l’histoire de la Pologne. Le château est composé de plusieurs bâtiments, dont le plus célèbre est la cathédrale de Wawel, construite au 14ème siècle. Il est aujourd’hui un musée et est ouvert au public. L’histoire du château de Wawel est étroitement liée à celle de la Pologne. En 1038, le prince Casimir Ier a fait construire une forteresse sur la colline de Wawel. Au fil des siècles, le château a été agrandi et embellit. Informations pratiques pour la visite Horaires d’ouverture Le château du Wawel est ouvert au public du mardi au dimanche. Le lundi, seules certaines expositions sont ouvertes. Voici les jours d’ouvertures actuels (Décembre 2023) : Expositions permanente : Les appartements royaux privés : du mardi au dimanche Les chambres étatiques : du mardi au dimanche Trésor de la couronne et armurerie : du mardi au dimanche Le Wawel perdu : du lundi au dimanche Le Wawel récupéré : du lundi au dimanche Art oriental : du mardi au dimanche En 2024, le château sera fermé les 01 janvier, 01 et 11 novembre, et les 24 et 25 décembre. Se rendre à la colline du Wawel Le château du Wawel est situé sur la colline du Wawel, au sud de la vieille-ville de Cracovie (Stare Miasto). La colline et le château du Wawel sont ainsi assez proches du centre-ville à pieds, mais les lignes de tramway 6, 8, 10, 13, et 18 desservent également la colline : arrêt “Wawel”. Depuis le Rynek Główny (la place du Marché de Cracovie), empruntez la rue Kanonicza : il s’agit d’une rue pavée, l’une des plus anciennes de la ville ! Comptez environ 10 minutes de marche. Que voir à Wawel ? Le château du Wawel se situe au sommet d’une colline assez grande, sur laquelle il existe plusieurs monuments à visiter : le château du Wawel, la Cathédrale, la Grotte du Dragon. Avant de réserver votre visite de la colline, il vous faudra déterminer ce que vous souhaitez voir : chaque monument dispose de sa propre billetterie, laquelle propose chacune différents billets en fonction de ce que vous souhaitez visiter. Le Château du Wawel Perché sur la colline du Wawel à Cracovie, le Château du Wawel dévoile un voyage fascinant à travers l’histoire tumultueuse de la Pologne. Ce site emblématique est une fusion époustouflante d’architecture, d’art et de légendes qui vous captivera. Le Château du Wawel, un complexe architectural imposant, mêle des styles variés, reflétant les influences de la Renaissance, du style gothique et de la période baroque. Ses tours élancées, ses remparts solides et ses cours intérieures pittoresques sont des témoins silencieux de siècles d’événements historiques. Salles Royales : Les Salles Royales du Château du Wawel vous transportent dans l’intimité des monarques polonais. Explorez des chambres richement décorées, des salons somptueux et des salles de banquet où l’histoire s’est déroulée sous les regards de rois et de reines. Le Trésor et l’Armurerie : Découvrez les richesses accumulées au fil des siècles, y compris des bijoux royaux, des objets liturgiques en or et des pièces d’armure. L’Armurerie expose des collections de l’époque médiévale jusqu’au XVIIe siècle La Cour d’Honneur : Flânez dans la Cour d’Honneur, un espace où résonnent encore les échos des événements royaux. Les expositions en plein air vous invitent à découvrir des sculptures, des remparts et des détails architecturaux qui ont survécu au passage du temps. La Tour Sandomierz : Pour une expérience inoubliable, gravissez la Tour Sandomierz. Du sommet, embrassez une vue panoramique à couper le souffle sur la ville de Cracovie, la Vistule scintillante et les toits rouges de la vieille ville. La Cathédrale du Wawel La Cathédrale du Wawel, située au sommet de la colline du Wawel à Cracovie, est la principale église de Cracovie. La Cathédrale du Wawel à Cracovie est bien plus qu’un simple édifice religieux. C’est un trésor national qui témoigne de l’histoire mouvementée de la Pologne et de sa riche tradition culturelle. En effet, les monarques et leurs familles ont commencé à être enterrés dans la crypte de la cathédrale dès le XVIè siècle. Au XIXè siècle, la Cathédrale du Wawel devient panthéon national.  Voici quelques conseils de visite : Visiter la crypte royale : la crypte royale de la cathédrale abrite les sarcophages de nombreux rois et reines de Pologne, ainsi que des membres de leur famille. C’est un lieu impressionnant et solennel qui témoigne de l’histoire tumultueuse de la Pologne. Découvrir la chapelle Sigismond : la chapelle Sigismond est l’une des plus belles de la cathédrale, avec ses magnifiques fresques et ses sculptures en marbre. C’est également le lieu où les rois polonais étaient couronnés et enterrés. Admirez le tombeau de Saint Stanislas : le tombeau de Saint Stanislas est l’un des plus importants de la cathédrale, car il abrite les restes de l’un des saints les plus vénérés de la Pologne. Le tombeau est orné de sculptures magnifiques et de fresques colorées. Voir la cloche Sigismond : la cloche Sigismond est la plus grande cloche de Pologne, pesant plus de 11 tonnes. Elle est également l’une des plus anciennes, datant de 1520. Vous pouvez voir la cloche dans la tour sud de la cathédrale. Explorer la cathédrale elle-même : la cathédrale du Wawel est un exemple magnifique de l’architecture gothique et Renaissance. Vous pouvez admirer les voûtes élancées, les vitraux colorés et les sculptures détaillées tout en explorant les différents espaces de la cathédrale. Visiter le trésor de la cathédrale : le trésor de la cathédrale est un musée qui abrite de nombreuses œuvres d’art précieuses, notamment des reliques sacrées, des vêtements liturgiques et des bijoux anciens. La Grotte du Dragon La tanière du Dragon (Smocza Jama en Polonais) est une véritable grotte naturelle, creusée dans la roche calcaire. Vous pouvez explorer les différentes chambres de la grotte et admirer les formations rocheuses fascinantes qui ont été créées au fil du temps. Selon la légende, la grotte était autrefois habitée par un dragon féroce qui terrorisait la ville. Vous pouvez en apprendre plus sur cette histoire fascinante lors de votre visite. A l’extérieur, vous pouvez voir la statue du dragon cracheur de feu, une grande statue de dragon en bronze qui crache de la vapeur et des flammes toutes les quelques minutes. Vous aimerez aussi : Que visiter à Cracovie ? Conseils Que visiter à Varsovie ? Conseils Visiter Zakopane, station de ski dans les tatras polonaises Itinéraires pour Visiter la Pologne : week-end, road trip, vacances [...] Lire la suite…
La monnaie polonaise est appelée le złoty (abrégé PLN ou zł) et est la devise officielle de la Pologne depuis 1995. En effet, si la Pologne fait partie de l’Union Européenne depuis 2004, elle ne fait toujours pas partie de la Zone Euro : les polonais ont donc leur propre monnaie : le złoty. Début 2023, 1€ équivaut à environ 4,7 złoty. A contrario, 1 zł correspond à environ 0,2€. Quelles pièces et coupures sont disponibles en Pologne ? Le złoty est divisé en 100 groszy, ce qui permet des transactions de petite valeur. Les pièces en circulation sont de 1, 2, 5, 10, 20 et 50 groszy, ainsi que de 1, 2 et 5 złoty. Les billets en circulation sont de 10, 20, 50, 100, 200 et 500 złoty. Où échanger son argent en Pologne ? Vous n’aurez aucun mal à trouver des bureaux de change (appelés “Kantor” en polonais) en Pologne, y compris dans des villes de taille plus modestes. Ils se trouvent parfois dans des petits magasins, des épiceries, ou des galeries commerciales. Si vous n’avez aucun Złoty avec vous en arrivant en Pologne, vous pouvez échanger un peu d’argent à l’aéroport. Cependant, je vous déconseille d’y échanger la totalité de votre argent ou de grosses sommes. En effet, les cours appliqués y sont clairement désavantageux et vous y perdrez de l’argent. Peut-on payer par carte en Pologne ? Au contraire de certains pays, la plupart des établissements (magasins, hôtels, restaurants, cafés, musées, etc.) acceptent les cartes bleues en Pologne. Ayez cependant avez-vous un peu de liquide si vous vous déplacez en bus par exemple. En payant par carte hors zone euro, n‘oubliez pas les commissions que peut appliquer votre banque. Vous aimerez aussi : Les traditions de Noël en Pologne Sto lat en polonais : le chant traditionnel Krouchtikis (Chruściki ou Faworki) : recette simple et facile Recette makotch (ou makowiec) : facile et rapide [...] Lire la suite…
Recette des plenze (Galette de pommes de terre) Les plenze (ou Placki ziemniaczane en polonais) sont des galettes de pommes de terre, similaires aux röstis que vous connaissez. 5 from 1 vote Imprimer la recette Pin Recipe Temps de préparation 30 minutes minTemps de cuisson 30 minutes minTemps total 1 heure h Type de plat Plat principalCuisine Polonaise Portions 10 Plenze Ingrédients  1 kg pommes de terre1 oignon2 œufs3 à 4 cuillères à soupe de farinehuile de frituresel et poivrepersil (optionnel) Instructions Commencez par éplucher les pommes de terre. Une fois épluchées, râpez les pommes de terre. N'hésitez pas à utiliser un robot pour vous faciliter la tâche ! Si trop de jus sort des pommes, égouttez vos pommes de terre : il faut garder le moins de jus possible.Épluchez et râpez l'oignon.Dans un grand bol, mélangez les pommes de terre et l'oignon râpés. Ajoutez ensuite les œufs et la farine, et mélangez le tout. Salez et poivrez à votre convenance. Vous pouvez aussi ajouter un peu de persil à votre préparation à plenze. Si votre préparation est trop liquide, ajoutez un peu de farine supplémentaire.Dans une grande poêle, faites chauffer à haute température environ 1 centimètre d'huile de tournesol. Une fois l'huile bien chaude (environ 150 degrés minimum), déposez dans la poêle la préparation des Plenze avec une cuillère à soupe. Vous pouvez faire 2 à 3 galettes selon la taille de votre poêle. Privilégiez des Plenze de taille moyenne : les grandes Plenze seront moins faciles à magner ! Faites frire vos Plenze des 2 côtés pendant quelques minutes jusqu'à atteindre une couleur dorée.Une fois frites, sortez vos Plenze de la poêle. Vous pouvez les poser dans une assiette recouverte d'un essuie-tout afin d'enlever le surplus d'huile. Entre deux cuissons, vous pouvez ajouter un peu d'huile dans votre poêle. Dégustez ensuite vos Plenze avec de la crème fraîche ! Keyword Placki ziemniaczane, plenze Vous aimerez aussi : Recette de Pierogi Ruskie polonais Recette makotch (ou makowiec) : facile et rapide Recette babka : facile et rapide Recette des paczki (pounchkis) ou beignets polonais [...] Lire la suite…
Vous avez envie de découvrir la Pologne et préparez un voyage ou un road trip ? Que vous soyez en voiture, en autocar, ou en train, découvrez ci-dessous une sélection d’itinéraires pour visiter la Pologne ! Visiter la Pologne un week-end Week-end à Cracovie (2 à 3 jours) Si vous souhaitez découvrir la Pologne, et n’y visiter qu’une seule ville, je vous conseille sans réfléchir d’aller à Cracovie. La ville est pour moi la capitale culturelle de la Pologne pour les touristes. Vous y découvrirez la Pologne telle que vous l’imaginez : entre histoire, architecture, visites, gastronomie, folklore, Cracovie regorge d’endroits fabuleux ! En outre, l’aéroport (récemment rénové) est facilement et rapidement accessible depuis le centre-ville, et les vols directs vers la France, la Belgique, et la Suisse sont nombreux ! Week-end à Varsovie (2 à 3 jours) Si Cracovie est pour moi un coup de cœur, Varsovie n’est pas en reste : il s’agit après tout de la capitale et de la plus grande ville en Pologne. Les centres d’intérêts sont nombreux, et vous pourrez concocter un weekend bien rempli en Pologne. Circuits ou road trip en Pologne en une semaine ou plus LVisiter la pologne en une semaine : l’essentiel (Varsovie et Cracovie) Vous pourriez passer plusieurs semaines en Pologne, tant les villes et sites naturels d’intérêt sont nombreux. Pour les personnes souhaitant découvrir l’essentiel du pays, vous pourrez sans problème visiter en une semaine la Pologne, en commençant par la capitale actuelle, Varsovie, puis l’ancienne capitale : Cracovie, plus au Sud. Je vous recommande ainsi de passer 3 jours dans chaque ville, voire quatre à Cracovie. Cet itinéraire est parfait pour les touristes qui souhaitent découvrir la Pologne pour la première fois. De part leur histoire, Cracovie et Varsovie sont très riches culturellement et auront beaucoup à vous offrir. Varsovie est la capitale de la Pologne et mélange aussi bien quartiers historiques (reconstruits) qu’architecture soviétique plus récente. Si Cracovie semble à première vue plus petite que Varsovie, elle a tout autant à offrir : comptez une journée pour découvrir le centre-ville ainsi que le château du Wawel, une deuxième journée pour visiter le quartier juif et l’usine d’Oskar Schindler. Enfin, le troisième jour, je vous recommande de visiter Auschwitz et/ou la mine de sel de Wieliczka. Entre les deux villes, comptez environ 3h30 en voiture, 4 à 5h en autocar, entre 2h30 et 4h30 en train. Itinéraire pour visiter le Sud de la Pologne en une semaine Un autre itinéraire que je vous conseille pour bien découvrir la Pologne est le Sud du pays, appelée Małopolska, c’est-à-dire la Petite-Pologne. Au pieds des Carpates (une chaîne de montagnes d’Europe centrale). Votre point de chute sera Cracovie, que vous pourrez visiter en 3 jours. Comptez ensuite une journée à Auschwitz-Birkenau, puis une à deux journées à Zakopane. Itinéraire pour visiter l’Ouest de la Pologne Si vous ne souhaitez pas vous aventurer trop loin en Pologne et rester assez proche de l’Allemagne, l’Ouest de la Pologne est un bon compromis ! Quel itinéraire ? Je vous conseille de commencer par Wrocław, où vous pourrez passer environ 2 jours. Vous pourrez ensuite remonter jusqu’à Poznań, avant de rejoindre Gdańsk. Vous aimerez aussi : Que visiter à Varsovie ? Conseils Que visiter à Cracovie ? Conseils Visiter Zakopane, station de ski dans les tatras polonaises Wadowice, la ville du Pape [...] Lire la suite…
La tradition polonais veut qu’on serve 12 plats différents lors du Réveillon de Noël, le 24 décembre. Au menu ce jour-là, pas de chapon ni de foie-gras : les polonais ne mangent pas de viande : la nourriture est végétarienne ou à base de poisson. Découvrez avec nous les douze plats traditionnels au menu du réveillon de Noël en Pologne ! Pourquoi y a-t-il 12 plats au menu du réveillon de Noël en Pologne ? Lors du réveillon de Noël, la coutume en Pologne est de servir 12 plats, en référence aux 12 apôtres de Jésus dans la Bible. 12 plats peut sembler beaucoup, aussi bien à préparer qu’à manger, mais rassurez-vous : il ne s’agit pas vraiment de douze plats copieux, mais plutôt de 12 mets à table. Les soupes, les petits desserts, et l’Opłatek comptent parmi ces plats au menu ! Malgré tout, rares sont les polonais qui commencent à cuisiner le 24 Décembre au matin. La plupart du temps, la préparation du repas du réveillon commence quelques jours plus tôt ! Quels sont les 12 plats traditionnels du réveillon de Noël en Pologne ? La soupe aux betteraves rouges (Barszcz czerwony) Le repas commence généralement par une soupe aux betteraves rouges, appelée “Barszcz czerwony” (ou “Bortsch” parfois). Elle est accompagnée de raviolis appelés “uszki“, soit littéralement des “petites oreilles” à cause de leur forme. Ces raviolis sont remplis avec des petits champignons, souvent des cèpes. Les polonais appellent ce plat “Barszcz z uszkami” (bortsch avec des petites oreilles”), voire “Barszcz wigilijny” (bortsch du réveillon). Cette soupe est plutôt longue à préparer : il faut en effet laisser fermenter les betteraves quelques jours avant de préparer la soupe. La soupe aux champignons Les polonais raffolent de champignons. En automne, ils font sécher les champignons qu’ils cueillent en forêt ou achètent, puis en font une soupe pour le réveillon de Noël. La carpe La carpe est indéniablement LE poisson de Noël en Pologne. En effet, pas question de manger de viande le 24 décembre. Elle est remplacée par divers poissons, comme la carpe. Bien souvent, cette dernière est servie frite. Le hareng Comme la carpe, le hareng est souvent servi lors du réveillon, avec de la crème ou de l’huile. Choucroute aux pois cassés La Kapusta wigilijna, c’est-à-dire la choucroute du réveillon de Noël est un autre incontournable. Les pierogi C’est probablement le met le plus connu de Pologne, alors pourquoi n’en mangerait-on pas à Noël également ? Kutia La Kutia est un plat sucré, composée de blé, de graines de pavots, de miel et de fruits sucrés comme les figues ou les noix. Le gâteau roulé au pavot (makowiec) Un traditionnel polonais, le makowiec est également servi à Noël. La graine de pavot était selon les croyances populaires symbole de richesse. Sernik Un grand classique polonais également servi lors du repas du 24 décembre : le Sernik, le gâteau au fromage blanc. Beaucoup plus sec que le “cheesecake” que nous connaissons ! Le gâteau au pain d’épices (piernik) Le Piernik est tout simplement un gâteau au pain d’épices, souvent préparé à l’avance afin de le faire mûrir. L’Opłatek Plus qu’un plat, l’Opłatek est un morceau de pain azyme et est la grande tradition du réveillon de Noël en Pologne. Chaque convive dispose d’un morceau d’Opłatek et va présenter ses vœux pour la nouvelle année aux autres convives. Kompot Lors du réveillon de Noël, pas d’alcool ! A la place, les polonais boivent des compotes de fruits secs (“kompot z suszu”), à base de pomme, poire, ou pruneaux. Quand commence le repas du réveillon ? Pendant que les parents sont aux fourneaux, les enfants guettent la première étoile dans le ciel (généralement aux alentours de 15h ou 16h). C’est à partir de ce moment-là que le réveillon, et donc le repas, peut commencer ! Vous aimerez aussi : Les traditions de Noël en Pologne Recette makotch (ou makowiec) : facile et rapide Les traditions de Pâques en Pologne Que visiter à Cracovie ? Conseils [...] Lire la suite…
Située à une centaine de kilomètres au Sud de Cracovie, Zakopane est la capitale des sports d’hiver en Pologne ! La ville avait d’ailleurs à ce titre candidaté pour organiser les Jeux Olympiques d’hiver de 2006. Véritable station balnéaire au coeur du massif des Tatras (les montagnes du Sud de la Pologne), Zakopane offre un nombre incroyables d’activités à faire : partir en randonnée, faire du ski, découvrir la gastronomie typique polonaise ainsi que l’architecture folklorique en bois, et bien plus ! L’accès à Zakopane se fait généralement depuis Cracovie, ce qui en fait une destination rêvée pour une excursion d’une journée ou plus depuis cette dernière. Découvrez dans cet article les différentes activités à faire à Zakopane ainsi que des idées pour se loger et se restaurer. Comment aller à Zakopane ? Le point de départ pour rejoindre Zakopane est généralement Cracovie. S’offrent alors à vous plusieurs moyens de transport pour rejoindre la ville. Venir à Zakopane en bus Aller à Zakopane en bus est probablement le moyen le plus pratique, tant ils sont nombreux. Les bus relient Cracovie à Zakopane en 2h30, ce qui peut être un peu plus long selon la circulation. Différentes compagnies de bus et d’autobus locales mais aussi internationales comme Flixbus font le trajet au départ de la gare routière de Cracovie. Pour les compagnies locales, le billet coûte généralement environ 20zł, soit environ 5€. Les billets pour les Flixbus sont souvent compris entre 5 et 10€ également. L’un des désavantages de cette solution reste néanmoins le trafic qui est souvent (très !) dense entre Cracovie et Zakopane. Prévoyez du retard à l’arrivée et des minutes de battement si vous prévoyez une activité dès votre arrivée. Venir à Zakopane en train Un peu moins d’une dizaine de trains relient la gare centrale de Cracovie à Zakopane chaque jour. Le trajet dure entre 3h et 3h30 selon le train, ce qui est certes long, mais cela vous permet de vous reposer, observer le paysage, et vous éviter le stress de la route. Un premier train part généralement aux alentours de 5h de Cracovie, ce qui vous permet d’être vers 8h30 dans le centre-ville de Zakopane et ainsi profiter de la journée dès le matin. La gare de Zakopane est assez bien située, à environ 15 minutes de marche de la rue Krupówki, l’artère piétonne et commerciale principale de Zakopane. Venir à Zakopane en voiture Venir à Zakopane en voiture s’avère assez compliqué, non pas car la route soit en lacée ou compliquée, mais car elle est à l’image des routes polonaises : pas d’autoroute et des bouchons. Sans embouteillage, comptez environ 2h30 pour relier Cracovie à Zakopane en voiture. Au départ de Cracovie, vous prendrez certainement la Zakopianka, la route qui relie Cracovie à Zakopane. Si celle-ci commence dans le centre de Cracovie en avenue, elle continue ensuite hors de la ville en voie rapide 2×2 voies, avant de se transformer au milieu du trajet en une simple route nationale, qui traverse de nombreuses villes et villages et où vous roulerez au pas. Les bouchons sont fréquents et longs à de nombreux endroits et si les paysages peuvent être jolis, ils sont gâchés par les publicités à tout-va tous les quelques mètres le long de la route. Tout cela peut rendre la route fatigante. Situé au Sud de Cracovie, il n’existe aucune autoroute ni voie rapide pour rejoindre Zakopane. Une nouvelle voie rapide est cependant en train d’être construite, ce qui devrait fluidifier le trafic dans les prochaines années, et réduire considérablement a durée du trajet. Quand visiter Zakopane ? Zakopane et Morskie Oko en hiver Vous pouvez visiter Zakopane aussi bien l’hiver que l’été, selon ce que vous y recherchez. L’hiver, vous y découvrirez une station de ski idyllique. La ville est alors enneigée, dès octobre parfois, et vous pourrez skier en journée avant de vous réchauffer avec des plats typiques polonais dans de belles bâtisses en bois le midi et le soir. Si vous visitez Cracovie en hiver et plus particulièrement en décembre, en plus de Zakopane, vous pourrez y découvrir la magie de Noël de la ville. L’été est propice aux activités de plein air : randonnées et excursion, luge d’été, flâner dans les rues, profiter des paysages fleuris et des vues époustouflantes. Il faut cependant garder en tête que Zakopane est la principale ville de montagne en Pologne : il y aura beaucoup de touristes aussi bien l’hiver que l’été, et surtout les weekends. Visiter Zakopane : que voir et faire ? La rue Krupówki Vue de la rue Krupówki à Zakopane Vous pouvez commencer votre visite de Zakopane en marchant et flânant dans la rue Krupówki, l’artère commerçante de la ville. Vous y trouverez de nombreux magasins, aussi bien des chaînes (Empik, Reserved, etc.), que des petites boutiques locales ou de souvenirs, qui vendent notamment des magnets, des vêtements en cuir ou en fourrure, des objets en bois, et bien plus. Sur cette rue se trouve également de nombreux cafés, restaurants, et hôtels. Découvrir et goûter l’oscypek, un fromage typique polonais Etal d’un vendeur d’Oscypek à Zakopane Tous les quelques mètres sur la rue Krupówki, mais aussi sur le marché de Zakopane, vous y verrez des marchants d’oscypek, un fromage de montagne polonais (prononcez “osse-tsé-pèque”). L’oscypek est produit dans les Tatras depuis le 15ème siècle et bénéficie d’une appellation d’origine protégée (AOP) depuis 2008. Il est fabriqué à partir de lait de brebis des montagnes (minimum 40%), auquel on ajoute du lait de vache. Son goût est plutôt fumé et salé, et sa texture est un peu caoutchouteuse si vous le mangez à froid. L’Oscypek est traditionnellement accompagné de confiture de canneberge (Żurawina en polonais), ce que proposent les différents vendeurs en même temps que les oscypek. Il existe une multitude de variétés d’oscypek, en fonction de leur forme (gros ou moyen cylindre, plat, en fil, etc.) et de leur goût (plus ou moins salé, plus ou moins fumé, avec un peu de crème, etc). L’oscypek peut être mangé chaud ou froid : plutôt chaud si vous optez pour les plus gros (à faire griller au barbecue par exemple), que vous pouvez accompagner de confiture de canneberge A froid si vous optez pour ceux en fils, que vous pouvez servir lors d’un apéritif par exemple. Kasprowy Wierch Le mont Kasprowy Wierch​ est un sommet des Tatras qui culmine à 1 987 mètres, à la frontière entre la Pologne et la Slovaquie. Pour atteindre le sommet, il vous faudra emprunter un premier téléphérique à Kuźnice, qui vous permettra d’atteindre Myślenickie Turnie, où vous devrez emprunter un deuxième téléphérique. La vue y est splendide. Je vous invite vivement à acheter les billets en avance en ligne, tant les queues pour les acheter le jour-même sont longues, même en hors saison touristique. Le mont Gubałówka Vue du sommet du mont Gubałówka Le mont Gubałówka, qui culmine à 1 120 mètres, est le mont le plus facilement et rapidement atteignable à Zakopane puisqu’il suffit d’emprunter le funiculaire qui se situe à deux pas du marché, et dont le trajet dure quelques minutes. Le billet aller-retour coûte 25zł (environ 6€) en saison pleine, 23zł (environ 5,5€) en saison creuse. Il existe des réductions pour les enfants, étudiants, personnes âgées et handicapées. Vous pouvez également décider d’emprunter le funiculaire uniquement à l’aller, ou au retour, et faire le trajet à pieds. Une fois au sommet du mont Gubałówka s’offre à vous une magnifique vue de la vallée et de la ville de Zakopane, ainsi que des tatras, la chaîne de montagnes. Vue de la rue et des boutiques au sommet du mont Gubałówka Sur place cependant vous attendent surtout un nombre importants de boutiques de souvenirs, jouets, boissons, et nourriture, et d’attractions pour les familles (luge d’été, trampolines, jeux en réalité virtuelle, etc.). Une plage de sable est également aménagée l’été. On oublierait presque que nous sommes sur une montagne. Les églises en bois La Pologne est un pays très majoritairement catholique, et Zakopane ne fait pas figure d’exception. Il y a donc beaucoup d’églises dans la ville et autour, dont beaucoup en bois pour reprendre le style local. Stary Kościół (Vieille Eglise) à Zakopane L’église Stary Kościół (“Vieille Eglise” en français) sur la rue Kościeliska, située à 2 minutes à pieds de Krupówki, est un bon exemple d’église en bois. A côté du Stary Kościół, vous pourrez voir la chapelle Gąsieniców (“Chapelle des chenilles” en français), ainsi que le cimetière Cmentarz Zasłużonych na Pęksowym Brzyzku, qui peut être visité. Si vous êtes véhiculé, vous pouvez également découvrir la chapelle du Sacré-Coeur de Jésus à Jaszczurówka (Kaplica Najświętszego Serca Jezusa w Jaszczurówce), à 10 minutes de route du centre-ville de Zakopane. Cette chapelle en bois a été construite entre 1904 et 1907 dans le style de Zakopane. Chapelle du Sacré-Coeur de Jésus à Jaszczurówce Une randonnée jusqu’au lac Morskie Oko Le lac de Morskie Oko Morskie Oko (“L’oeil de la mer” en français) est un lac de montagne situé près de Zakopane et est considéré comme le plus beau lac de la région. La randonnée (aller-retour et tour du lac) fait environ 20km au total et un trajet se fait en 2 heures de marche environ. Un refuge est présent aux abords du lac. Un sentier fait le tour de Morskie Oko. Skier à Zakopane Zakopane est LA station de ski en Pologne et dispose de toutes les facilités : pistes de ski, remontées mécaniques, magasins spécialisés, etc. La saison démarre généralement mi-décembre, jusqu’à avril. Où et que manger à Zakopane ? Que manger à Zakopane ? Zakopane est l’endroit idéal où découvrir la gastronomie polonaise, ce que je vous invite à faire. Les restaurants qui servent des plats typiques polonais sont généralement de magnifiques bâtiments ou chalets en bois. Vous pourrez ainsi avoir le choix entre : des viandes principalement de porc ou de volaille, accompagnées de pommes de terre et de différents légumes des pierogi : pierogi ruskie, pierogi à la viande, pierogi au chou et champignon des soupes : l’hiver, ou même l’été si vous le souhaitez, vous pouvez également vous laisser tenter par des soupes traditionnelles polonaises, comme le żurek (soupe à base de seigle fermenté) ou le rosół (bouillon de légumes avec des vermicelles maison). Comme vous pouvez le voir sur les photos ci-dessus, j’avais personnellement opté pour des pierogi aux fraises ainsi qu’une zeberka (travers de porc). Les bonnes adresses pour manger à Zakopane L’offre de restaurants typiquement polonais à Zakopane est riche. Voici quelques-uns des restaurants que je vous recommande : Goralska Tradycja sur la rue Krupówki : une petite carte avec un nombre moyen de choix, mais typiquement polonais et très bien cuisinés, dans une salle au style “Zakopane” mais très chic Bakowo Zohylina Niznio sur la rue Józefa Piłsudskiego : un restaurant dans un chalet au style Zakopane, avec une carte très polonaise Karczma Sabała, sur la rue Krupówki : une carte riche de plats polonais, dont la terrasse vous donne une très belle vue sur la rue Krupówki  Où dormir à Zakopane ? Les hôtels à Zakopane De nombreux hôtels sont situés à Zakopane, aussi bien en centre-ville que légèrement plus éloignés. Voici quelques recommandations : Hotel Sabała : situé directement sur la rue Krupówki (rue principale de Zakopane), cet hôtel chic 3 étoiles propose de très bonnes prestations dans un bâtiment à l’architecture typique de Zakopane, en bois. Il comprend également une piscine et un sauna, ainsi qu’un restaurant. Hotel Logos : au calme, très proche de la rue Krupówki et dans le centre-ville, cet hôtel propose tout le confort dont vous aurez besoin. Loger chez l’habitant à Zakopane Les chambres ou logements chez l’habitant sont légion à Zakopane. En parcourant la ville, vous y verrez souvent des pancartes indiquant “Noclegi” (hébérgement) ou “Wolne Pokoje” (chambres libres). Des personnes se trouvent également dans les rues touristiques avec des pancartes pour vous proposer leurs hébergements. Auberges de jeunesse à Zakopane Il existe à Zakopane plusieurs auberges de jeunesse où vous pouvez loger à partir d’une dizaine d’euros : Target Hostel Hostel 1902 Stara Polana Vous aimerez aussi : Que visiter à Cracovie ? Conseils Wadowice, la ville du Pape Que visiter à Varsovie ? Conseils Itinéraires pour Visiter la Pologne : week-end, road trip, vacances [...] Lire la suite…
Chaque Polonais connaît la chanson “Sto Lat” : elle est l’équivalent polonais de la chanson française “Joyeux Anniversaire”. L’expression se dit comme elle se lit : “stolate” ! Littéralement, “sto lat” veut dire “100 ans” car on souhaite à la personne à qui on dédie la chanson de vivre le plus longtemps possible… et jusqu’à 100 ans ! Si elle est chantée lors des anniversaire, sa portée en Pologne est beaucoup plus grande : on la chante à différentes occasions afin de célébrer une ou des personne(s), comme lors de mariages, des départs, etc. Retrouvez ci-dessous les paroles de “Sto lat” en polonais, avec sa version phonétique, et sa traduction française. Paroles de “Sto Lat” en polonais Sto lat! Sto lat!Niech żyje, żyje nam!Sto lat! Sto lat!Niech żyje, żyje nam!Jeszcze raz! Jeszcze raz!Niech żyje, żyje nam,Niech żyje nam! Paroles de “Sto Lat” en polonais : version phonétique Sto late ! Sto late ! Niere jé yai, jé yai name ! Sto late ! Sto late ! Nié jé yé, jé yé name ! Yéchtchè rasse ! Yéchtchè rasse ! Niere jé yai, jé yai name ! Niere jé yai name ! “Sto Lat” : paroles en français (traduction) Cent ans ! Cent ans ! Qu’il vive, (qu’il) nous vive ! Cent ans, Cent ans ! Qu’il vive, (qu’il) nous vive ! Enore une fois ! Encore une fois ! Qu’il vive, (qu’il) nous vive ! Qu’il nous vive !https://www.youtube.com/watch?v=xvEUrNqkDaM Vous aimerez aussi : Que visiter à Varsovie ? Conseils Les traditions de Noël en Pologne Mots et expressions de base en polonais Recette de Pierogi Ruskie polonais [...] Lire la suite…
Le polonais appartient au langues slaves : si l’alphabet est latin, il utilise beaucoup de consonnes et la prononciation peut être hasardeuse et totalement différente de celle que l’on peut connaître en France, avec beaucoup de consonnes qui se suivent pour parfois peu de voyelles. Il existe par ailleurs quelques accents improbables sur certaines lettres : si nous connaissons en France la cédille sur le ç, le polonais utilise des cédilles sur le a et le également : ą qui fait le son “aon” et ę qui fait le son “ain” le l barré : ł qui donne le son “w” comme dans “watt” en français des accents sur les c, n, o, s, z : ć (son “tch”), ń (son “gn”) ó (son “ou”), ś (son “chi”), ź (son “gi”). Si les jeunes polonais sont plutôt bilingues en anglais, ce n’est pas forcément le cas des adultes plus âgés et en général de nombreuses personnes que vous pourrez rencontrer, comme dans certaines petites boutiques par exemple. Il est ainsi préférable de savoir dire certains mots comme bonjour ou merci en polonais. Si vous avez prévu de voyager en Pologne, il peut être utile d’avoir un petit vocabulaire de survie et de connaître quelques unes des expressions usuelles et formules de politesses en polonais ci-dessous, accompagnées de leur prononciation ! Vous aimerez aussi : Les traditions de Noël en Pologne Les traditions de Pâques en Pologne Recette de Pierogi Ruskie polonais Sto lat en polonais : le chant traditionnel [...] Lire la suite…
Les pierogi sont un plat typique de la cuisine polonaise, similaires à des raviolis. Il existe différents types de pierogi, et je vous propose ici une recette simple de pierogi ruskie, des raviolis polonais farcis au fromage et aux pommes de terre. Si pour beaucoup, les pierogis peuvent sembler difficiles à cuisiner, ce n’est absolument pas le cas si vous suivez la recette des pierogi pas à pas que je vous propose ci-dessous. Bonne dégustation de vos pierogi ! Pierogi ruskie (ravioli polonais au fromage) Voici la recette des pierogi ruskie, des raviolis polonais au fromage et aux pommes de terre : un plat traditionnel polonais. 5 from 1 vote Imprimer la recette Pin Recipe Temps de préparation 1 heure hTemps de cuisson 10 minutes minTemps total 1 heure h 10 minutes min Type de plat Plat principalCuisine Polonaise Portions 4 personnes Ingrédients  Pour la pâte à pierogi (raviolis)500 grammes de farine type 451 pincée de sel1 oeuf150 ml d'eau tiède (40 degrés environ)Pour la farce des pierogi ruskie500 à 600 grammes de pommes de terre250 grammes de fromage blanc frais type faisselle2 oignons1 cuillère à soupe de beurre1 pincée de sel et poivre Instructions Préparation de la pâte à pierogi ruskieDans un saladier ou sur une planche à pâtisserie, tamisez la farine, et creusez un puits au centre. Ajouter le sel et l'oeuf. Ajoutez ensuite l'eau tiède et pétrissez le tout afin de former une pâte élastique. Laissez-la ensuite reposer 5 à 10 minutes sous un torchon.Séparez la pâte en 2 afin d'avoir un morceau de pâte plus grande que le deuxième. Couvrez le plus grand d'un torchon par exemple afin qu'il ne sèche pas.Travaillez le plus petit morceau afin d'obtenir un rouleau que vous pourrez ensuite couper en plus petits morceaux. Farinez légèrement le dessus de chaque morceau, puis étalez les afin de former vos pierogi.Garnissez chaque rond (morceau) de farce en faisant bien attention à n'en mettre qu'au milieu et pas sur les bords. Pliez en deux et soudez votre pierogi.Préparation de la farceCommencez par éplucher les pommes de terre le plus finement possible et faites les cuire rapidement dans de l'eau bouillante salée directement, jusqu'à ce qu'elles soient tendres.Pendant la cuisson des pommes de terre, émincez les oignons et faites les revenir sur un peu de beurre.Une fois les pommes de terre tendres (il faut que vous pouviez rentrer et sortir facilement un couteau de celles-ci), écrasez-les avec une fourchette et laissez les refroidir un peu.Une fois les pommes de terre tièdes, ajoutez le fromage, les oignons émincés, le sel, et le poivre et mélangez le tout. Cependant, ne mixez pas le tout : il faut bien sentir les morceaux et grumeaux des différents ingrédients.Et voilà, votre farce est prête !Cuisson des pierogi ruskieFaites bouillir une grande quantité d'eau salée : 2 à 3L par exemple.Mélangez l'eau afin d'obtenir un tourbillon puis jetez 10 à 15 pierogi dans l'eau (en fonction de la quantité d'eau). Laissez les cuire 2 à 3 minutes, jusqu'à ce qu'ils remontent à la surface.Sortez vos pierogi ruskie avec une écumoire, et servez-les avec un peu de beurre fondu, recouverts d'oignons ou de lard ! Keyword pierogi, pierogi ruskie Vous aimerez aussi : Recette des paczki (pounchkis) ou beignets polonais Recette makotch (ou makowiec) : facile et rapide Krouchtikis (Chruściki ou Faworki) : recette simple et facile Les traditions de Noël en Pologne [...] Lire la suite…
Située à une heure de route au Sud-Ouest de Cracovie et près des montagnes, Wadowice est une petite ville de la région de la Petite-Pologne d’un peu moins de 20 000 habitants, traversée par la rivière Skawa. Wadowice est célèbre en Pologne et parmi les catholiques du monde entier. C’est en effet là qu’est né le 18 mai 1920 Karol Wojtyła, devenu ensuite Pape sous le nom de Jean-Paul II. Wadowice n’est pas très grande et est principalement une ville industrielle et commerciale, mais est intéressante à visiter pour tout catholique souhaitant en apprendre plus sur Jean-Paul II ou y effectuer un pèlerinage. Il n’est ainsi pas rare d’y voir de nombreux touristes, même s’ils deviennent de plus en plus rares au fil des années. Dans cet article, je vous propose de découvrir l’histoire de Wadowice ainsi que les lieux à visiter à Wadowice. Venir à Wadowice Wadowice est une petite ville, connue principalement grâce à Jean-Paul II. Ainsi, les activités sont limitées et principalement axées sur l’ancien pape et sa vie. Vous pouvez vous permettre de venir et visiter Wadowice sur une journée ou une demie-journée, en tant qu’excursion depuis Cracovie principalement. Si la journée n’a pas été trop dure émotionnellement et que vous êtes véhiculés, vous pouvez également vous y arrêtez après avoir visités Auschwitz. Alternativement, vous pouvez également visiter Kalwaria Zebrzydowska et Wadowice le même jour. Le point de départ idéal pour visiter Wadowice est ainsi Cracovie. Venir à Wadowice en bus : les bus (minibus) et autobus sont la meilleure solution : ils partent de la Gare routière de Cracovie et vous déposent à la Gare routière de Wadowice. Comptez environ 1h20 à 1h30 de trajet (selon le trafic) et 10zł (2€50) le trajet. Il vous faudra ensuite moins de 10min pour rejoindre la place centrale de la ville. Venir à Wadowice en train : les trains entre Cracovie et Wadowice sont rares (moins de 10 par jour) et lents (environ 2 heures de trajet), ce qui ne les rend pas forcément pratiques. Venir à Wadowice en voiture : la ville est située sur la route 52 qui relie Cracovie à Cieszyn, en passant par Bielsko-Biała et Kalwaria Zebrzydowska, et la route 28 qui relie Nowy Sącz à Zator. Malheureusement, il n’existe pas d’autoroute ni de voie rapide autour de Wadowice, ce qui rend la circulation lente et soumise aux aléas des embouteillages et autres spécificités polonaises (travaux, tracteurs sur la route, etc.). Selon la circulation, comptez 1h30 de trajet environ pour relier l’hypercentre de Cracovie à Wadowice. Adresses utiles à Wadowice Vous trouverez l’Office de Tourisme de Wadowice au 4 rue Kościelna, juste derrière la basilique. Une fois entré dans le bâtiment, il se trouve directement sur la droite et propose de nombreux guides de Wadowice et quelques-uns de la région dans différentes langues dont le français. De nombreux Kantor existent à Wadowice : comparez les taux de change qui peuvent être variables de l’un à l’autre pour dénicher le plus avantageux ! La ville dispose de plusieurs banques : il vous sera également facile de trouver un DAB si besoin. Que visiter à Wadowice ? La Maison natale du pape Jean-Paul II Vue d’entrée de la Maison familiale de Jean-Paul II à Wadowice Il est possible de visiter la maison familiale et d’enfance de Jean-Paul II, située sur le Rynek (la place centrale de Wadowice), à droite de la Basilique de Wadowice. C’est dans cette maison que Jean-Paul II est né en mai 1920, et où il a passé une large partie de son enfance, avant de rejoindre Cracovie pour y étudier en 1938. La maison a maintenant été transformée en musée, et la visite retrace sur quatre étages et 16 zones là où “tout a commencé” pour Jean-Paul II ainsi que les différentes étapes de sa vie. Vous y découvrirez par exemple des objets ayant appartenu au Pape, des photos et films le montrant, ses voyages, ainsi que bien sûr l’appartement lui-même, avec des meubles d’époque, qui reste le cœur du musée. La Basilique de Wadowice Vue de l’intérieur de la Basilique de Wadowice Sur le Rynel (la place centrale) et juste à côté de la maison du pape, vous trouverez la Basilique de Wadowice, aussi appelée Basilique de la Présentation de la Vierge Marie. C’est dans cette basilique qu’a été baptisé le pape Jean Paul II. Si vous passez quelques heures à Wadowice, je vous conseille vivement de visiter la Basilique, qui a été rénovée il y a peu et qui est vraiment somptueuse pour une si petite ville. La place principale de Wadowice La place principale de Wadowice, aussi appelée Place Jean-Paul II, est le cœur de la ville. C’est ici que se trouvent la basilique de la ville, la maison familiale, l’ancienne école primaire de Karol Wojtyła, mais aussi une fontaine et de nombreux cafés où vous pourrez goûter les fameuses “Kremówki” que le pape aimait tant ! Karol Wojtyła a ainsi visité 3 fois Wadowice en tant que Pape (en 1979, 1991 et 1999), et la place de la ville a été le lieu de rencontre entre lui, posté sur le balcon de la basilique, et les milliers de fidèles massés sur la place. Le reste de la ville de Wadowice Le reste de la ville n’a pas grand intérêt pour la plupart des touristes : le centre-ville est principalement commercial : vous y trouverez de nombreux magasins alimentaires, des supérettes et épiceries, d’autres magasins en tous genres, et quelques cafés. Le marché, qui se trouve à 2 pas de la place, vous permettra d’obtenir fruits et légumes, mais aussi des souvenirs locaux : pantoufles, vêtements, etc. Je vous conseille néanmoins pour les amateurs de pâtisseries et autres spécialités locales de goûter à la Kremówka, un gâteau à la crème qui n’était autre que le gâteau préféré du pape Jean-Paul II, qui a ainsi donné tout son succès à cette pâtisserie. C’est un millefeuille papal en somme ! Logements à Wadowice La ville étant assez petite, la sélection de logements à Wadowice est assez pauvre. Pour vous loger, il y a ainsi plusieurs solutions, selon votre plan de voyage et notamment les autres villes que vous souhaitez visiter : Si vous décidez de venir à Wadowice sur la journée, je ne suis pas sûr que loger à Wadowice soit nécessaire : comment vous l’aurez compris, une demi-journée suffit amplement pour voir l’essentiel à Wadowice. Si vous venez de Cracovie par exemple, il est ainsi beaucoup plus judicieux d’y conserver votre logement et de faire l’aller-retour sur la journée uniquement. Si vous souhaitez loger à Wadowice : il existe quelques appartements dans l’hypercentre sur des sites comme Booking, que je trouve néanmoins très chers. Vous pouvez plutôt vous tourner vers des hôtels comme Podhalanin ou Badura qui se trouvent à respectivement 15 et 25 minutes à pieds. Vous avez aussi la possibilité de prendre la voiture pour vous approcher du centre-ville. Alternativement, vous pouvez également vouloir profiter des montagnes pour vous ressourcer dans des hôtels plus luxueux. Ces derniers se situent néanmoins à plusieurs kilomètres de Wadowice est une voiture vous sera nécessaire. A ce titre, je peux vous conseiller : Kocierz, un hôtel et SPA à Targanice, à environ 30 minutes de route. L’hôtel offre des prestations de haute qualité, un restaurant typiquement polonais, ainsi qu’une très belle vue sur la vallée. Czarny Groń, un hôtel et SPA à Rzyki, à environ 25 minutes de route. Cet hôtel offre également des excellentes prestations, tout en étant proche d’une station de ski qui offre l’été différentes activités, notamment pour les enfants. Młyn Jacka, un hôtel et SPA également à Wadowice, à 5-10 minutes de route du centre-ville : un luxueux hôtel également, le plus nouveau des trois. Celui-ci n’est cependant pas situé au calme près des montagnes comme les 2 précédents. Se restaurer à Wadowice Wadowice concentre principalement des restaurants “habituels” : pizzeria, sushis, burgers, etc. mais pas forcément de restaurant polonais tel que vous souhaiteriez apprécier. Vous pourrez toutefois apprécier le restaurant Jagiellońska qui propose, en plus de pâtes et burgers, des plats traditionnels polonais comme des pierogi ou de la viande. Le cadre y est sympathique et la localisation excellente : sur la place principale. Il existe cependant de nombreux petits cafés sur ou autour de la place où vous pourrez goûter les fameuses kremówki ! Vous aimerez aussi : Que visiter à Cracovie ? Conseils Que visiter à Varsovie ? Conseils Visiter Zakopane, station de ski dans les tatras polonaises Itinéraires pour Visiter la Pologne : week-end, road trip, vacances [...] Lire la suite…
Recette babka polonaise : simple et rapide Recette Babka simple et rapide La babka est un dessert que les polonais adorent, et qui fait partie des traditions de Pâques. Il existe des dizaines de variantes de recettes, de la babka au chocolat, au raisin, au pavot, etc, mais nous vous présentons ici une recette simple et rapide, que vous êtes sûr de réussir ! Pour le choix du moule, c'est à vous de décider : moule à manqué, moule à cake, voire même un moule à agneau Pascal, idéal pour Pâques ! Imprimer la recette Pin Recipe Temps de préparation 30 minutes minTemps de cuisson 45 minutes minTemps total 1 heure h 15 minutes min Type de plat DessertCuisine Polonaise Portions 16 Personnes Ingrédients  250 grammes de beurre doux240 grammes de sucre fin5 oeufs150 grammes de fécule de pomme de terre150 grammes de farine type 451 sachet de levure chimique1 sachet de sucre vanille2 c. à café de cacao (optionnel) Instructions Bien mélanger le beurre et le sucre fin ensemble.Séparer les jaunes des blancs des 5 oeufs.Ajouter les 5 jaunes d'oeufs à la pâte à babka obtenue en mélangeant le beurre et le sucre. Mettre les blancs de côté pour plus tard.Ajouter 150 grammes de fécules de pomme de terre et bien mélanger.Ajouter 150 grammes de farine et bien mélanger le tout.Puis ajouter la levure chimique ainsi que la vanille.Faire monter les blancs en neigeAjouter les blancs d'oeufs à la pâte réalisée précédemment, et mélangez bien.Si vous le souhaitez, vous pouvez diviser la pâte à babka en deux pour en avoir une partie nature et une partie au chocolat par exemple : pour se faire, ajouter 2 cuillères à café de cacao (ou chocolat en poudre) dans le deuxième récipient et mélangez bien.Ajouter le tout dans un moule de votre choix : moule à manqué, moule à cake, ou moule à agneau pascal !Si vous choisissez de faire une babka 2 goûts, alternez dans le moule un peu de pâte nature, puis une pâte chocolat, etc.Faire cuire 45 minutes au four à 180°C, en chaleur tournante. Votre babka est ensuite prête ! Keyword Babka Vous aimerez aussi : Recette de Pierogi Ruskie polonais Recette makotch (ou makowiec) : facile et rapide Krouchtikis (Chruściki ou Faworki) : recette simple et facile Recette des paczki (pounchkis) ou beignets polonais [...] Lire la suite…
Les Pączki, à prononcer paon-tchkis (ou pounchkis en polonais francisé), sont l’une des pâtisseries traditionnelles en Pologne. Si les polonais mangent les Pączki principalement lors du Jeudi Gras, le “Tłusty czwartek”, vous pourrez les trouver toute l’année. De nombreux cafés, boutiques, ou pâtisseries les vendent en effet tout au long de l’année. Les Pączki sont de délicieux beignets, moelleux et fourrés de confiture de pruneaux ou de rose à l’origine, mais qu’on trouve aujourd’hui à de nombreuses autres saveurs. On les recouvre généralement d’un peu de sucre glace. Découvrez ci-dessous la recette traditionnelle des Pączki (pounchkis) de ma grand-mère polonaise, que m’a transmis ma mère ! Pączki (pounchkis) ou beignets polonais Pączki, pounchkis, ou tout simplement beignets polonais : chacun peut choisir son nom et sa prononciation préférée ! Les pączki sont des beignets très populaires et traditionnels en Pologne : on les mange notamment pendant le Jeudis Gras. Vous n'aurez aucun mal à en trouver en ville le reste de l'année. Il existe autant de recettes que de vendeurs, mais je vous conseille vivement de les fourrer à la confiture de pruneaux ou de roses ! 5 from 2 votes Imprimer la recette Pin Recipe Temps de préparation 1 heure hTemps de cuisson 30 minutes minTemps de repos 3 heures hTemps total 4 heures h 30 minutes min Type de plat DessertCuisine Polonaise Portions 26 beignets Ingrédients  600 grammes de farine type 45300 ml de lait (tiède)4 Oeufs (3 jaunes + 1 oeuf entier)120 grammes de sucre fin1 sachet de sucre vanille4 à 5 cuillères à soupe d'huile (ou 30g de beurre fondu)1 cube de levure de boulanger (en général 42 grammes)Confiture de pruneaux ou de rosesSucre glace1,5 litre d'huile pour la friture Instructions Dans un bol, émiettez la levure de boulanger. Ajouter une à deux cuillères à soupe de sucre fin, une cuillère à soupe de farine type 45, et délayez avec environ 30 à 50ml de lait tiède : environ 37 à 40 degrés maximum, pas plus ni moins. Laissez le mélange doubler de volume dans un endroit chaud pendant une 20aine de minutes, en déposant un torchon sec sur le bol.Dans un grand saladier, tamisez la farine, le sucre, et le sucre vanillé. Mélangez puis creusez un puits au milieu. Ajoutez-y la levure gonflée, et mélangez légèrement. Ajoutez ensuite les 3 jaunes d'oeufs et l'oeuf entier, et le reste du lait (250 ml) encore une fois tiède (37 à 40 degrés). Ajoutez 4 cuillères à soupe d'huile (ou à défaut 30g de beurre fondu). Pétrissez quelques minutes afin d'obtenir une belle pâte élastique. Si vous utilisez un robot pâtissier, je vous conseille d'utiliser le crochet.Couvrez alors votre saladier avec un torchon et laissez gonfler la pâte des pounchkis (paczki) pendant 2 heures afin qu'elle double de volume.Lorsque la pâte a suffisamment gonflé, farinez votre plan de travail et déposez-y votre pâte. Vous pouvez la laisser gonfler pendant une 30aine de minutes encore, puis il va être temps de façonner vos beignets !Découpez des ronds de pâte avec une verre par exemple. Avec une petite cuillère, prenez un peu de confiture de préférence de pruneaux (ou de roses pour un côté originel et tout aussi doux !). Ensuite, prenez dans votre main gauche (si vous êtes droitier) le morceau de pâte découpé et mettez au milieu un peu de confiture. Refermez le beignet ou façonnant une boule pour bien souder les bords. Posez ensuite vos beignets sur votre plan de travail et laissez les gonfler une 30aine de minutes, toujours dans une pièce assez chaude et en évitant les courants d'air. Evitez également de laisser reposer les beignets trop longtemps : ils risqueraient de trop grossir et la confiture de s'échapper !Faites chauffer l'huile à 170-180 degrés dans une friteuse ou une casserole. Si vous n'avez pas de thermomètre de cuisine pour vérifier la température, l'huile est à bonne température quand, lorsque vous jetez un morceau de pâte, ce dernier reste à la surface en prenant une couleur dorée, en faisant des petites bulles autour.Plongez les Pączki dans l'huile chaude (vous pouvez mettre plusieurs beignets à la fois, en fonction de la taille de votre friteuse ou casserole) : ils doivent rester à la surface. Quand un côté est doré, retournez-les afin de dorer l'autre côté. Comptez environ 2 minutes par côté. Egoutez ensuite et disposez les sur du papier absorbant et laissez les refroidir quelques minutes. Le temps de la dégustation est arrivé ! Vous pouvez ajouter un peu de sucre glace sur vos Pączki (pounchkis) si vous le souhaitez. Keyword Beignets polonais, Paczki, Pounchkis Vous aimerez aussi : Recette makotch (ou makowiec) : facile et rapide Krouchtikis (Chruściki ou Faworki) : recette simple et facile Recette de Pierogi Ruskie polonais Recette babka : facile et rapide [...] Lire la suite…
Cracovie (ou “Kraków” en Polonais, à prononcer “Cracouf”) est probablement l’une des plus belles villes d’Europe centrale, et certainement LA ville à visiter si vous voyagez en Pologne. Elle est remplie d’histoire : elle est aussi bien l’ancienne capitale de la Pologne mais également l’ancienne ville des rois polonais, du pape… Découvrez dans cet article tous mes conseils pour profiter au mieux de votre séjour à Cracovie ! Cracovie : l’histoire de la ville La légende raconte qu’un dragon habitait autrefois la colline du Wawel : le Smok Wawelski (dragon du Wawel). Ce dragon terrorisait et dévorait les habitants. Le roi Krak (ou Krakus) serait alors parvenu à le tuer L’histoire de Cracovie commence plutôt au XIème siècle, quand la ville est désignée capitale de la Pologne par Casimir Ier le Restaurateur. Elle le restera jusqu’en 1596, année où le roi Sigismond III décide de faire de Varsovie la capitale. Si la ville est envahie et détruite par les Tatars en 1241, elle est ensuite rapidement reconstruite. Entre le XVIIème et le XIXème siècle, Cracovie et la Pologne se retrouvent entre la Prusse, la Russie, et l’Empire Austro-hongrois. La ville a été indépendante de  1815 à 1846, avant de se faire de nouveau annexer par l’Autriche jusqu’en 1918. Après la Première Guerre mondiale, Cracovie redevient polonaise. Elle voit sa population juive augmenter, notamment dans le quartier Podgorze. Aujourd’hui, Cracovie a gardé de sa superbe : l’ancienne capitale de la Pologne est une ville entre histoire et modernité, qui offre de nombreuses richesses culturelles à visiter (vieille-ville, château, musées, quartier juif, etc.). Son accès facile depuis l’étranger ainsi que sa position centrale dans la région du Sud de la Pologne en font une porte d’entrée facile et agréable pour ensuite rejoindre d’autres sites touristiques : la mine de sel Wieliczka, toute proche de la ville, mais aussi Auschwitz (Oswiecim), l’ancien camp de concentration, ou encore Zakopane dans les montagnes un peu plus au Sud. Venir et quitter Cracovie Se rendre à Cracovie en avion La ville de Cracovie est très bien desservie en avion. L’aéroport international Jean-Paul II de Cracovie se situe à une dizaine de kilomètres de la ville et est l’un des principaux aéroports en Pologne. Il existe notamment des liaisons régulières vers la France : vers Paris Beauvais avec Ryanair, Paris Charles de Gaulle avec Air France et Easyjet, Nice avec Wizz Air, ou encore Lyon avec Easyjet. L’aéroport a été rénové et agrandi récemment et reste très clair et on s’y repère facilement, même si on ne comprend pas ou peu le polonais ! Une fois à l’aéroport, il est également très facile de rejoindre dans le centre-ville : En train : le train reste l’option la plus simple pour rejoindre la ville de Cracovie depuis l’aéroport ! La gare de l’aéroport de Cracovie se situe d’ailleurs à côté des terminaux de passagers. Les trains sont modernes et équipés de technologies pratiques : climatisation, prises, Wi-Fi ! Le tarif est également avantageux puisqu’il faut compter environ 3€ par personne pour rejoindre la gare centrale de Cracovie depuis l’aéroport (4€ si vous comptez rejoindre la mine de sel de Wieliczka directement). Vous pouvez acheter vos billets dans le terminal, ou sinon dans le train directement. Le trajet dure 15-20 minutes pour la gare centrale de la ville, une cinquantaine de minutes jusqu’à Wieliczka. En bus de ville : L’aéroport est desservi par les lignes de bus 208, 209 et 252, mais aussi la ligne de nuit 902. Comptez environ 1€ par personne pour le trajet. En car : alternativement, l’aéroport est desservi par les cars Flixbus et Neobus si vous souhaitez vous rendre plus loin que la ville de Cracovie : Wroclaw, Gliwice, Katowice, Zakopane, etc. par exemple. En taxi : Il existe bien entendu aussi un service de taxi, qui est bien plus long et plus cher que prendre le train! Venir à Cracovie en train La gare centrale de Cracovie, appelée PKP Kraków Główny, se situe dans le centre de la ville, à une 15aine de minutes (à pieds) au Nord-Est de la place centrale de la ville. La gare est reliée au centre commercial Galeria Krakowska et est souterraine. Rénovée il y a une dizaine d’année, vous y retrouverez toutes les commodités, en plus de celles de la Galeria Krakowska. Juste à côté de la gare se trouve la gare routière avec les autocars et autres minibus, mais aussi de nombreux hôtels, restaurants, et transports en commun. De nombreux trains relient Cracovie aux grandes villes polonaises notamment (Wrocław, Varsovie, Zakopane, Łódź, etc.). Venir à Cracovie en bus/minibus La gare routière, qui se trouve juste à côté de la gare ferroviaire et du centre commercial Galeria Krakowska, elle aussi rénovée il y a peu, propose quelques (rares) commodités, et de nombreuses dessertes en Pologne mais aussi l’étranger grâce à Flixbus, notamment vers Bratislava, Prague, Berlin. De nombreuses compagnies privées de minibus existent également : c’est un moyen rapide et peu cher pour voyager entre différentes villes un peu moins importantes, parfois même pour des destinations un peu plus longues. Ces minibus desservent la gare routière. Quand visiter Cracovie ? Cela dépendra de vous et vos préférences ! L’hiver, il peut faire très froid en Pologne (jusqu’à -20°C parfois), et les journées sont courtes (la nuit tombe à partir de 17h). Cependant, c’est la bonne saison si vous souhaitez passer les fêtes de Noël en Pologne, voire le Nouvel An ! Un peu plus bas dans l’article, je vous explique ce à quoi vous pouvez vous attendre si vous visitez Cracovie l’hiver. C’est au printemps que la saison touristique commence. La ville, assez fleurie et remplie d’espaces verts, montre tout son charme. Les étés peuvent être très chauds (jusqu’à 30/35°C) puisqu’il s’agit d’un climat continental. Les pluies sont rares mais en août, il peut arriver de temps en temps qu’il y ait des orages avec de grosses averses. Les automnes sont plus frais et gris. Faites toutefois attention car il peut faire très froid et neiger dès le mois de novembre (fin octobre parfois). Que faire et voir à Cracovie ? Cracovie regorge de choses à faire. Quels que soient vos goût ou ceux des personnes avec qui vous voyagez, vous êtes sûrs de ne pas vous ennuyer ! Il y a cependant un certain nombre d’immanquables à visiter à Cracovie, que je vous liste ci-dessous ! Le Rynek Główny : la Place du marché principal de Cracovie Située en plein centre-ville et à 15-20 minutes à pieds de la gare centrale, la Vieille ville de Cracovie et notamment le Rynek Główny (La Place du marché principal de Cracovie) est le point de départ pour visiter Cracovie. Vous y trouverez de nombreux monuments à visiter, mais aussi des dizaines de cafés et restaurants pour vous restaurer. Le Rynek de Cracovie est littéralement le cœur de la ville puisqu’il s’agit de la Place principale. La Halle aux Draps, Sukiennice en Polonais, est l’endroit parfait où se balader pour découvrir des souvenirs typiques. Elle se situe en plein milieu de la Place du marché. La basilique Sainte-Marie de Cracovie ou basilique Notre-Dame de Cracovie (ou Bazylika Mariacka en Polonais) : elle est probablement le symbole de la ville de Cracovie et le bâtiment que vous voyez dans sur toutes les photos de voyages à Cracovie. Avec ses deux tours de hauteurs différentes, elle domine la place du marché. Je vous recommande vivement d’y entrer même si vous n’êtes pas catholique. L’intérieur y est somptueux. Il y a d’ailleurs un joueur de trompette qui, chaque heure, joue une mélodie (le Hejnał) vers les 4 points cardinaux (Nord, Sud, Est, Ouest). La Tour (Beffroi) de l’Hôtel de Ville de Cracovie est également un magnifique bâtiment qui se trouve également sur le Rynek : c’est la seule partie de l’ancienne mairie, qui date du XIVème siècle. Le centre historique de Cracovie est d’ailleurs inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1978. Le château Wawel et la colline du château Si vous visitez Cracovie, ne ratez pas le château Wawel, situé sur une colline près du centre-ville. Il est l’un des plus beaux endroits à voir à Cracovie, que ce soit de l’extérieur que de l’intérieur. Le château du Wawel a été l’un des centres politique et administratif de la Pologne, et a ainsi servi de résidence aux rois de Pologne du XIème au XVIIème siècle. C’est aussi dans le château du Wawel que les rois de Pologne ont été couronnés et ensuite enterrés. Du centre-ville de Cracovie, vous pouvez emprunter le parc Planty ou la vieille rue Kanonicza, avant de monter jusqu’en haut de la colline pour rejoindre Wawel. L’accès à l’esplanade et à la cours du château est gratuite et libre, ce qui n’est pas le cas si vous souhaitez visiter l’intérieur du château. Après avoir visité le château, vous pouvez redescendre par la rue “droga do Zamku”, à l’opposé de l’entrée à la fin de la rue Kanonicza, afin de rejoindre le dragon du Wawel (Smok Wawelski). En effet, la légende dit qu’un dragon vivait dans la grotte sous la colline du Wawel et terrorisait les habitants de Cracovie. Découvrez tous mes conseils pour visiter la colline du Wawel et le château du même nom à Cracovie. Le Quartier Juif de Cracovie (Kazimierz) Vous trouverez Kazimierz, le quartier juif de Cracovie, derrière le château Wawel. Un peu d’histoire : Kazimierz a été fondée comme ville indépendante en 1335 et l’a demeuré jusqu’en 1801, date à laquelle le quartier a été rattaché à la ville de Cracovie. Du XVIème jusqu’à la Seconde Guerre mondiale, le quartier fut principalement peuplé par une communauté juive. Je vous recommande de visiter : La synagogue Tempel, construite en 1862, faisant d’elle la synagogue la plus récente de Kazimierz La Vieille Synagogue Remuh : construite au 15ème siècle, elle est aujourd’hui la plus ancienne synagogue de la ville et même de Pologne; La place Nowy Le musée juif de Galicie; Les cimetières juifs Kazimierz est également aujourd’hui réputé pour son street-art, mais aussi ses bars et restaurants. L’usine d’Oskar Schindler L’Usine d’Oskar Schindler est probablement le musée le plus important à visiter à Cracovie. Vous avez probablement d’ailleurs déjà entendu parler de ce nom si vous connaissez le film de Steven Spielberg, La Liste de Schindler. Schindler était un industriel qui a permis de sauver 1 200 Juifs pendant l’occupation nazie en les faisant travailler dans son usine. Ouvert en 2010, le musée de l’Usine d’Oskar Schindler à Cracovie retrace la vie dans la ville sous l’occupation Nazie de 1939 à 1945. Le musée est très prisé des touristes. Je vous conseille donc de le visiter dès son ouverture le matin pour éviter la foule. Les fortifications Barbacane et la porte Florianska Barbacane et la porte Florianska sont des fortifications au Nord de la vieille ville de Cracovie construites pour protéger la ville au 15ème siècle. Les remparts délimitent ainsi la vieille-ville. Si vous pouvez admirer les remparts depuis l’extérieur, vous pouvez également acheter un ticket pour visiter la barbacane puis marcher ensuite sur les remparts. Cela vous donnera également une belle vue en hauteur sur la rue Saint-Florian (Florianska) qui relie la barbacane à la place centrale.La Porte Florianska est aussi le début de la route Royale, qui vous conduira sur 2km jusqu’au château et la colline du Wawel, en passant par la Place du Marché. Le parc Planty Parc Planty à Cracovie – Photo de Jennifer Boyer Encerclant la vieille ville de Cracovie, le parc Planty est la ceinture verte de la ville. Il est composé de 8 jardins au total qui, ensemble, créent un chemin qui entoure la vieille ville. La ville était autrefois encerclée de remparts et le parc Planty se trouve sur l’emplacement de ces remparts, aujourd’hui détruits. Rempli de bancs, il est très agréable de s’y promener. Il est d’ailleurs fort probable que vous y passiez en chemin entre la Place du Marché et le château Wawel, ou derrière la porte Florianska. La mine de sel de Wieliczka Aperçu d’un lac dans la mine de sel – Photo de Mihai Lucîț Un autre endroit que tout le monde devrait visiter est la mine de sel de Wieliczka, une ville située à 14km au Sud-Est de Cracovie, inscrite depuis 1978 sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. La mine est gigantesque : elle atteint 327 mètres de profondeur et près de 300 km de galeries. Elle offre aux visiteurs une visite sur 3 km sur lesquels vous pouvez observer différents éléments : les galeries en elles-mêmes une chapelle souterraine en sel des lacs des grottes des sculptures Comptez une demi-journée de visite. Les visites sont uniquement guidées à des horaires fixes en fonction des langues de visite. Prévoyez des chaussures et vêtements un peu chauds et confortables puisque le trajet est long et comporte des marches. La température sous-terre descend à 15 degrés. Accès aux mines de sel de Wieliczka : le plus pratique est de vous y rendre en train. Il y a des liaisons régulières (toutes les 30 minutes ou toutes les heures selon la saison) depuis la gare centrale de Cracovie jusqu’au terminus qui s’appelle Wieliczka Rynek Kopalnia. Comptez 25 minutes de trajet. En bus : la ligne 304 relie Cracovie aux mines de sel. Le bus se prend à l’arrêt Dworzec Główny Zachód (Gare Centrale Ouest), à l’Ouest de la gare routière et gare ferroviaire de Cracovie. Descendez ensuite à l’arrêt Wieliczka Kopalnia Soli. Comptez 45 minutes de trajet. Visiter Cracovie l’hiver L’hiver à Cracovie est généralement très froid avec des températures bien souvent négatives, et assez fréquemment de la neige. Cependant, visiter Cracovie l’hiver est une excellente idée pour plusieurs raisons : Tout d’abord, si vous visitez Cracovie en décembre, vous pourrez découvrir les traditions de Noël en Pologne. Si visiter Cracovie est une excellente idée toute l’année, vous découvrirez en décembre la magie polonaise de Noël. Les rues sont illuminées de nombreuses décorations de Noël et un merveilleux marché de Noël prend place sur la Place du marché principal de Cracovie. La deuxième : vous pourrez encore mieux profiter de l’hospitalité polonaise et de sa gastronomie ! Quoi de mieux que rentrer au chaud dans votre hôtel ou dans un restaurant et savourer des spécialités polonaises bien au chaud ? Les polonais sont en effet friands de soupes et de plats de viande : idéal pour l’hiver ! Où loger à Cracovie ? Cracovie offre une vaste offre de logements : hôtels, appartements, AirBnb, auberges de jeunesse, etc. Vous y trouverez forcément votre bonheur ! Même si les prix tendent à augmenter ces dernières années, les prix restent bon marché par rapport à la France. Je vous conseille ainsi de réserver un logement qui se situe dans le centre de Cracovie : dans la vieille-ville si vous souhaitez être dans l’hypercentre, voire dans Kazimierz, l’ancien quartier juif, si vous souhaitez une expérience un peu plus authentique ! Que visiter autour de Cracovie ? (Day trips) Auschwitz Les camps d’Auschwitz-Birkenau se situent à proximité de Cracovie, à environ 1h de route. Chaque année, plus d’un million de personnes s’y rendent pour payer hommage aux millions de personnes qui y ont perdu la vie. Comptez environ une journée de visite sur place afin d’avoir le temps de visiter les deux camps sans vous presser. Zakopane Pour les personnes qui souhaitent découvrir un village de montagne typiquement polonais, ou bien skier l’hiver, je vous propose de découvrir Zakopane, une charmante ville à deux heures de route au Sud de Cracovie. Skieur, randonneur, ou simple touriste : vous allez forcément apprécier Zakopane.  Wadowice Pour les chrétiens ou ceux qui s’intéressent à la religion, vous pouvez vous rendre à Wadowice, le village natal de l’ancien pape polonais Jean-Paul 2 : comptez 1h30 de route au Sud-Ouest de Cracovie. Vous pourrez y découvrir la maison natale de Karol Wojtyła (le Pape Jean-Paul II) mais aussi la basilique, qui se trouve juste à côté. Tous les conseils sur votre visite à Wadowice sur cet article. Kalwaria Zebrzydowska Vous pouvez également vous rendre à Kalwaria-Zebrzydowska, sur la route entre Cracovie et Wadowice, pour y visiter le sanctuaire de Notre-Dame. C’est l’un des lieux de pèlerinage les plus importants en Pologne après Częstochowa. Vous aimerez aussi : Visiter Zakopane, station de ski dans les tatras polonaises Visiter le Château de Wawel à Cracovie Que visiter à Varsovie ? Conseils Wadowice, la ville du Pape [...] Lire la suite…
Varsovie est la capitale de la Pologne, mais aussi la ville la plus peuplée du pays. Et pourtant, quand on pense tourisme et voyage en Pologne, les étrangers autant que les Polonais pensent plutôt à Cracovie et au Sud du Pays plus généralement, qui s’approchent peut-être plus de l’image que l’on se fait de la Pologne. Pourtant, Varsovie est une destination touristique majeure en Pologne : la ville est contrastée et propose une vie culturelle et historique riche et variée, de nombreux sites touristiques, de grands espaces pour se ressourcer et s’aérer, mais aussi une vie nocturne très animée, avec de nombreux restaurants, bars et clubs. Nul doute que vous y trouverez quelque chose qui vous y plaira pendant votre visite. Je vous propose de découvrir dans cet article mes conseils pour bien préparer votre visite de Varsovie et votre voyage. Pourquoi visiter Varsovie ? Varsovie est la plus grande ville en Pologne avec plus d’1,7 millions d’habitants, mais aussi sa capitale ! En grande partie détruite pendant la Deuxième Guerre mondiale, la ville est principalement neuve, et garde un aspect très “soviétique” en de nombreux endroits, en témoignent les grandes avenues. Cependant, Varsovie offre beaucoup aux touristes, que ce soit d’un point de vue historique ou culturel. Vous pourrez ainsi y retrouver : de nombreux sites touristiques comme le château Royal de la Ville, à côté de la vieille-ville et ses ruelles de nombreux musées, palais, églises afin de comprendre l’histoire ancienne et plus récente de la ville et de la Pologne toute entière des parcs et jardins, où vous pourrez flâner pour passer un moment agréable dans un magnifique cadre des bars et restaurants pour découvrir la gastronomie polonaise (et leurs vodkas !) Quand visiter Varsovie ? Le climat en Pologne est un climat continental et Varsovie ne déroge pas à la règle ! Les étés sont chauds avec des températures moyennes de 26°C en Juillet et Août, et la pluie se fait rare. C’est donc la saison pendant laquelle je vous recommande de visiter la ville. Les températures chutent dès le mois d’octobre et les hivers (de novembre à février/mars) sont cependant très froids avec des températures bien souvent négatives de décembre à février. La neige est souvent présente. Même si l’été reste plus propice pour découvrir Varsovie, l’hiver peut être une bonne option pour voir la ville sous la neige ou bien découvrir un Noël en Pologne ! L’arrivée à Varsovie : informations pratiques Se rendre à Varsovie en avion Varsovie dispose de deux aéroports : le premier, l’aéroport Varsovie-Chopin, est le principal. Il est situé à quelques kilomètres au Sud de la ville. Le second, celui de Varsovie-Modlin, se situe à environ 40km au Nord-Ouest de la ville, et est principalement desservi par les compagnies low-costs. Ainsi, de nombreuses compagnies aériennes desservent régulièrement la France, notamment Paris et Nice. Cela est variable, surtout en fonction de la saison. Je vous propose de voir comment rejoindre le centre-ville à partir de ces deux aéroports. Rejoindre le centre-ville depuis Varsovie-Chopin L’aéroport Varsovie-Chopin étant situé à environ 10 kilomètres seulement de Varsovie, il est très facile de rejoindre le centre-ville depuis ce dernier. En bus : Plusieurs lignes de bus relient l’aéroport Varsovie-Chopin au centre-ville de Varsovie. Bus 175 (tous les jours entre 04h27 et 22h58), qui relie l’aéroport au centre-ville (ainsi que la Gare Centrale) et la vieille-ville Bus 188 (tous les jours entre 04h47 et 23h18), qui relie l’aéroport au Sud et à l’Est de la ville de Varsovie (quartier de Praga-Południe) Bus de nuit N32 (tous les jours entre 23h15 et 04h49), qui remplace en quelque sorte la ligne 175 puisqu’elle relie l’aéroport à la Gare Centrale de Varsovie En train : depuis quelques années, l’aéroport est relié au centre-ville de Varsovie via une ligne de train. Rejoindre le centre-ville depuis Varsovie-Modlin Il est également plutôt simple de se rendre à Varsovie depuis l’aéroport Varsovie-Modlin. En bus : c’est probablement l’option la plus facile. La compagnie ModlinBus est la seule qui opère entre le centre-ville et l’aéroport. Le bus vous dépose devant le Palais de la culture et de la science, en plein centre-ville. Le trajet est assez rapide (comptez environ 40 minutes), et les fréquences sont assez régulières dans les deux sens. Les prix commencent à partir de 9 zl (soit un peu moins de 2€) si vous les réservez en ligne sur ce site. Si vous achetez les billets en kiosque à l’aéroport ou au conducteur du bus, comptez 35 zl (9€) en tarif normal ou 25 zl (6€) en tarif réduit (enfants de 2 à 12 ans, gratuit en dessous de 2 ans). En train : une option faisable mais que je ne détaillerai pas car moins pratique et donc peu recommandée. Il vous faudra d’abord rejoindre par une navette la gare de la ville de Modlin : les navettes sont à une fréquence de 20-30 minutes. De là, il vous faudra emprunter un train pour rejoindre le centre-ville. En taxi : l’aéroport de Varsovie-Modlin opère avec deux compagnies de taxi : Sawa Taxi (tel : +48 22 644 44 44) et Taxi Modlin (tel : +48 600 105 105). Le tarif sera bien sûr plus onéreux mais les deux compagnies partagent la même grille tarifaire. Comptez 40 minutes (sans ralentissements sur la route) pour rejoindre Varsovie depuis l’aéroport. Que Faire à Varsovie ? La capitale polonaise regorge de points d’intérêt, mais que voir à Varsovie ? Voici ci-dessous quelques éléments de réponse avec les endroits incontournables à visiter à Varsovie. La vieille-ville (Stare miasto) La vieille ville de Varsovie (appelée Stare Miasto en Polonais) est un must-see si vous visitez la ville. Bien différente du reste de la ville avec ses rues étroites, ses maisons colorées, sa grande place, elle est d’ailleurs inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1980 ! Elle avait été en grande partie détruite par les Allemands pendant la 2ème Guerre mondiale mais reconstruite à l’identique. Au milieu de la vieille-ville, vous y découvrirez la Place de la Vieille-Ville (Rynek Starego Miasta) avec une multitude de restaurants et de cafés pour vous y restaurez. Profitez également de votre visite dans la vieille-ville pour vous promener sur la “Place du Château” (Plac Zamkowy) et ainsi découvrir le Château Royal. C’est aussi sur cette place que vous découvrirez la colonne de Sigismond, érigée en 1644, qui représente le roi Sigismond Vasa qui a en 1596 fait de Varsovie la capitale de la Pologne (précédemment Cracovie). Les remparts et la Barbacane de Varsovie Au fond de la Vieille-Ville, et juste avant d’entrer dans la Nouvelle Ville, vous trouverez les remparts de Varsovie ainsi que la Barbacane, derniers vestiges des fortifications qui encerclaient la ville et qui ont été construites dans les années 1540 pour la protéger. Malheureusement, la Barbacane de Varsovie a presque dès le début de son érection été inutile, principalement à cause de l’avènement de l’artillerie. Pendant la Deuxième Guerre mondiale, la Barbacane de Varsovie a été majoritairement détruite par les bombardements. Ce qu’on peut observer aujourd’hui est donc la reconstruction d’après-guerre. La voie Royale Beaucoup des choses à voir à Varsovie se situent sur la Voie Royale ! En effet, en empruntant la voie royale, vous y découvrirez différents parcs, églises, châteaux, etc. Vous ne parcourez probablement pas l’ensemble de la voie royale (longue de plus de 10 kilomètres !), mais très certainement le chemin entre la Vieille Ville et son Château Royal et le parc Lazienki. Le Palais Royal (ou château royal) Le Palais Royal de Varsovie (ou Zamek Królewski w Warszawie) a été la résidence officielle des rois de Pologne à partir de 1596, année pendant laquelle le roi Sigismond III transfère la capitale à Varsovie (autrefois Cracovie). Le château a été détruit en 1944 pendant la Seconde Guerre mondiale et a été reconstruit pendant les années 1970 et inauguré au public en 1984. Le château se visite aujourd’hui : vous découvrirez une trentaine de salles. Le Palais Présidentiel (Palais Koniecpolski) Le Parc Lazienki Le Palais Présidentiel (aussi appelé Palais Koniecpolski), connu localement sous le nom de “Pałac Prezydencki”, est un imposant bâtiment situé sur la rue Krakowskie Przedmieście, l’une des principales artères du centre historique de Varsovie. Depuis 1994, il est la résidence officielle des présidents polonais. Il a une histoire riche et complexe puisque c’est notamment dans ce palais qu’a été signé le Pacte de Varsovie en 1955, la réponse des pays de l’Est socialiste de l’Europe à l’OTAN.Le Parc Lazienki est le plus grand et le plus beau parc de Varsovie, et se situe près du centre-ville. Il est idéal pour tous les amoureux de la nature et ceux qui souhaitent faire une pause. Il n’est pas rare de voir certains animaux dans le parc, dont de nombreux écureuils, canards, cygnes, de nombreuses espèces d’oiseaux, mais aussi des taupes, renards, etc. C’est aussi l’endroit rêvé pour tous ceux qui aiment voir les feuilles des arbres devenir jaunes/oranges l’automne, ou voir l’eau se glacer l’hiver. Au centre du parc, vous trouverez différents bâtiments aux styles d’architectures différents, que je vous conseille de visiter. Le Palais sur l’Île (Pałac Na Wyspie en Polonais), la résidence d’été du dernier roi de Pologne, Stanislas II (décédé en 1798), est probablement le plus beau bâtiment du parc. Il se situe au milieu d’un plan d’eau (photo ci-dessus). Non loin du Palais, vous pourrez découvrir l’Orangerie, de style italien, avec d’un côté le théâtre qui est le lieu de nombreux spectacles, et de l’autre des galeries et de nombreuses sculptures. Vous y retrouverez également le Palais Myślewicki (style néo-classique) et le Musée de la Chasse et de l’équitation. Découvrir Chopin et ses œuvres musicales Si vous souhaitez (re)découvrir Frédéric Chopin, le célèbre pianiste et compositeur polonais, rien de mieux que Varsovie ! Né à quelques kilomètres de Varsovie, les parents de Chopin ont déménagé dans la capitale quelques temps après, et c’est également à Varsovie qu’il a a commencé sa carrière musicale, après s’être rendu en conservatoire de la ville. Aujourd’hui, il existe à Varsovie le musée Chopin qui permettent de retracer la vie du célèbre pianiste-compositeur, grâce à une très grande collection liée au pianiste. Vous retrouverez également dans le parc Lazienki une statue à son effigie. Le Palais de la Culture et de la Science Le Palais de la Culture et de la Science (Pałac Kultury i Nauki) est un impressionnant bâtiment qui culmine à 237 mètres et que vous ne pourrez pas manquer ! Il a été offert par Staline (et l’URSS) aux polonais dans les années 1950. Le palais comprend plus de 3 000 pièces et abrite des petits musées, des théâtres, une salle de congrès. Vous pouvez monter à son sommet (au 31ème étage sur les 42 que compte le bâtiment) pour y observer la ville vue du ciel et y apercevoir notamment les nombreux parcs de la ville. La Vistule La Vistule est le principal fleuve Polonais et celui qui coule à travers Varsovie. Ses berges sont souvent vertes et il y fait bon flâner l’été et les week-ends. Sur la rive gauche, vous y trouverez ce qu’il vous faut pour passer un bon moment : bars, restaurants, clubs. La rive droite est un parc naturel du réseau Natura 2000 qui comporte de nombreuses espèces d’oiseaux. Itinéraire : visiter Varsovie en 3 jours Si un jour est trop court pour voir la ville, trois jours sont suffisants pour visiter Varsovie sans vous presser. Tout dépendra bien sûr de ce que vous êtes venus découvrir à Varsovie, mais aussi du temps que vous passerez à chaque endroit ! Voici un petit itinéraire pour visiter Varsovie en 3 jours. Jour 1 : découverte du centre historique de Varsovie (la Vieille Ville) Jour 2 : le matin, ascension en haut du Palais de la Culture et de la Science. L’après-midi, découverte et balade dans le Parc Lazienki. Le soir, concert de musiques de Chopin Jour 3 : Découverte du Palais de Wilanów Adresses utiles à Varsovie Offices du tourisme Vous retrouverez l’Office de tourisme à deux adresses différentes dans la ville : Office de tourisme – Palais de la culture et de la science à Varsovie : entrée sur la rue Emilii Plater. Office de tourisme – Praga Koneser Centre : place  Konesera; Le site internet de l’office de tourisme de Varsovie est disponible à l’adresse suivante, mais pas en français : https://warsawtour.pl/ Ambassade de France En cas de problème, l’ambassade de France se situe au 1 rue Piękna à Varsovie. Kantor (bureaux de change) A Varsovie, comme dans la plupart des (grandes) villes polonais, vous trouverez aisément de nombreux bureaux de change (Kantor en polonais). Les taux de change différent d’un bureau de change à un autre, n’hésitez pas à comparer les taux afin de choisir celui qui sera le plus avantageux. Vous aimerez aussi : Que visiter à Cracovie ? Conseils Itinéraires pour Visiter la Pologne : week-end, road trip, vacances Visiter Zakopane, station de ski dans les tatras polonaises Visiter le Château de Wawel à Cracovie [...] Lire la suite…
Vous les connaissez peut-être sous différents noms : les Krouchtikis, Chruściki, Chrusty, Faworki sont de délicieux petits biscuits polonais, traditionnellement frits et saupoudrés de sucre glace. Les polonais les préparent généralement pour le jeudi gras (Tłusty Czwartek) et pendant toute la durée du Carnaval. La recette des Krouchtikis est très simple car elle ne nécessite que quelques ingrédients assez basiques : de la farine, du sucre, des œufs, du beurre, de la levure chimique, et un peu de lait. Vous souhaitez les faire vous-même ? Alors je vous propose ci-dessous la recette des Krouchtikis (Chruściki). Et surtout : Smacznego ! Recette Krouchtikis (Chrusciki ou Faworki) Voici la recette traditionnelle des Krouchtikis (chrusciki), aussi appelés faworki : des délicieux biscuits polonais. 5 from 1 vote Imprimer la recette Pin Recipe Type de plat DessertCuisine Polonaise Ingrédients  500 grammes farine de blé type T45175 grammes de sucre fin100 grammes de beurre3 oeufs1 sachet de sucre vanillé1 sachet de levure chimique1 petit verre de lait Instructions Tamisez la farine dans un bol : cela permettra à la farine d'obtenir un peu d'air et de faire en sorte que la pâte gagne plus de volume plus tard.Faites un petit trou dans la farine au centre du bolAjoutez le reste des ingrédients (sauf le beurre) dans le trou que vous venez de formerMélangez l'ensemble des ingrédients avec le beurre coupé en petits morceaux jusqu'à former une belle pâte bien lisse.Travaillez bien la pâte pendant quelques minutes (environ 5 minutes maximum) afin d'emmagasiner un peu d'air. La pâte ne doit pas coller ni aux mains ni à la planche de travail. Etalez la pâte obtenue sur 0,5cm d'épaisseur : il n'y a pas besoin d'ajouter de farine. Vous allez maintenant créer vos krouchtikis ! Coupez des bandes de 3 à 4cm environ sur la pâte obtenue. Puis coupez de l'autre sens afin d'obtenir des krouchtikis de 3 ou 4cm sur 6cm environ.Faites une entaille au centre des krouchtikis : coupez le milieu sur environ 4cm de longueur puis faites passer un côté du krouchtiki dans l'entaille.Faites chauffer l'huile à 180°C. Une fois l'huile chaude, plongez les krouchtikis pendant quelques minutes afin de les dorer.Sortez les krouchtikis de l'huile et saupoudrez-les de sucre glace. Bon appétit ! Keyword faworki, Krouchtikis, krusciki Vous aimerez aussi : Recette makotch (ou makowiec) : facile et rapide Recette des paczki (pounchkis) ou beignets polonais Recette babka : facile et rapide Recette de Pierogi Ruskie polonais [...] Lire la suite…
Les traditions de Noël en Pologne Noël (Boże Narodzenie) est probablement la fête la plus importante en Pologne. C’est une période encore très religieuse et qui comporte de nombreuses traditions. C’est aussi une période de paix avec ses proches mais aussi avec les personnes avec qui l’on a pu avoir un différend pendant l’année écoulée. Le réveillon de Noël le 24 décembre (Wigilia en polonais) se passe en général en famille à la maison, dès le milieu de l’après-midi. Les 25 et 26 Décembre sont des jours fériés en Pologne, le 24 n’étant officiellement pas férié mais rarement travaillé l’après-midi pour laisser les familles se réunir et finir les derniers préparatifs. Je vous propose de découvrir les différentes périodes des fêtes de Noël en Pologne et les traditions qui sont perpétuées. Alors Wesołych świąt ! (Joyeux Noël en polonais) La période de l’Avent (“Adwent” en polonais) Pour les Polonais, Noël commence bien avant le 24 décembre ! En effet, c’est quatre semaines avant Noël (ou plus précisément quatre dimanche avant Noël) que commence la période des fêtes, avec l’Avent (Adwent, en polonais). C’est une période pendant laquelle les Chrétiens (très largement majoritaires en Pologne) essaient de se rappeler la réelle raison de Noël, de rapprocher de leurs proches, mais aussi de commencer à préparer les festivités. C’est également le 6 décembre (soit bien avant Noël) que vient Saint-Nicolas (Święty Mikołaj en Polonais). C’est également ce jour que traditionnellement les enfants (sages !) Polonais recevaient leurs cadeaux, que ce soit par la famille ou à l’école. Cependant, cette tradition commence de plus en plus à se fondre avec celle du Père-Noël “traditionnel” que l’on connaît et qui dépose ses cadeaux à Noël. Beaucoup de Polonais parlent cependant de l’Ange (Aniołek) ou de l’Etoile (Gwiazda) de Noël et non pas du Père-Noël. Les marchés de Noël en Pologne Que serait la période de Noël sans ses marchés de Noël ? En Pologne, les marchés de Noël s’installent tout le long du mois de décembre sur les Rynek, les Places centrales des villes. Vous trouverez les plus beaux marchés de Noël à Cracovie et à Wroclaw. Vous pourrez y observer les plus belles décorations de Noël. Les boules, souvent artisanales, sont souvent plus grosses que celles qu’on trouve en France, et représentent généralement des paysages de villages voire des peintures religieuses. Je vous invite également à prêter attention aux crèches qui représentent la nativité et qui sont magnifiques. Une tradition a également lieu à Cracovie : il s’agit des crèches de Cracovie (Szopki krakowskie) qui représentent la nativité non pas dans une étable mais devant un bâtiment de la ville. La préparation de Noël en Pologne La préparation du sapin de Noël Contrairement à la France, les Polonais préparent le sapin quelques jours avant Noël seulement. Il n’est pas rare que certains le fassent le 23 ou le 24 au matin. Le sapin doit en effet rester jusqu’à l’Epiphanie début janvier. Le sapin de Noël en Pologne est généralement décoré comme en France, mais on y ajoute souvent quelques bonbons ou biscuits qui pourront ensuite être mangés. Une crèche est généralement disposée à proximité du sapin. Certains ne mettent Jésus uniquement le 25. Les préparatifs du réveillon de Noël Le 24 est un jour d’effervescence dans les familles. Tout le monde met la main à la pâte afin de préparer les plats, dresser la table, décorer la maison ou finir de décorer le sapin. Lors du dressage de la table de Noël, on prend soin de garder une place supplémentaire, avec assiettes et couverts préparés, dans le cas où un étranger ou un voyageur voudrait s’inviter pour passer le réveillon dans le foyer. Le Repas de Noël en Pologne Les traditions polonaises veulent qu’on trouve 12 plats sur la table le 24 décembre, en référence aux 12 apôtres de Jésus. Point important à propos du repas de Noël : les polonais ne mangent pas de viande lors du réveillon de Noël, mais du poisson uniquement, bien souvent de la carpe. En entrée, on commence par différentes soupes et potages : barszcz czerwony wigilijny z uszkami, une soupe aux betteraves avec des “oreilles” (uszkami veut dire oreilles), c’est-à-dire des petites pâtes farcies aux champignons séchés grzybowa, une soupe aux champignons zurek, une soupe de farine de seigle Le plat principal est traditionnellement la carpe, cuisinée de différentes façons. Vous pourrez parfois trouver additionnellement du hareng ou de la truite, selon les familles. Pour le dessert, on prépare généralement plusieurs gâteaux : un makowiec (découvrez d’ailleurs sur cette page la recette du makowiec), du sernik (un cheesecake polonais bien différent du cheesecake américain), ou encore des biscuits au pain d’épices. Découvrez en plus sur le repas du réveillon de Noël en Pologne. L’oplatek Une fois le repas achevé, un moment fort est l’échange du pain azyme appelé l’Opłatek (semblable à l’hostie à l’église). Il est généralement très fin et carré, et on trouve gravée sur une des faces une image religieuse, comme par exemple la Viergie Marie avec l’Enfant Jésus. Il représente le pardon, la réconciliation, mais aussi le moment de s’échanger ses voeux pour la nouvelle année. Chaque invité autour de la table dispose d’un morceau d’Opłatek et, le moment venu, chacun se lève pour échanger un morceau avec les autres personnes présentes, tout en se souhaitant les meilleurs vœux pour la nouvelle année, en essayant d’être précis et ne pas être trop généralistes. La personne qui souhaite ses vœux va ainsi tendre sa feuille d’Oplatek et la personne ayant reçu les vœux va casser un petit morceau et le manger. Puis inversement ! Il n’est d’ailleurs pas rare de trouver des morceaux d’opłatek dans les cartes de Noël que vous pouvez acheter en magasin. Il y a encore quelques années, les enfants recevaient les cadeaux le 06 décembre à la Saint-Nicolas par “Święty Mikołaj”. La tradition perdure encore aujourd’hui, mais les enfants commencent de plus en plus à recevoir des cadeaux le 24 au soir par “Gwiazda”, l’Etoile de Noël. Messe de Noël : la Pasterka Après le repas du réveillon, beaucoup de Polonais se rendent à l’église afin d’assister à la traditionnelle messe de Noël à minuit : la Pasterka. C’est l’une des messes les plus importantes de l’année en Pologne. Le nom “Pasterka” vient d’ailleurs du mot “pasterz”, c’est-à-dire le “berger” : ce sont les bergers qui ont été les premiers témoins de la naissance de Jésus. Les chants de Noël (Kolędy) Impossible de parler d’un Noël polonais sans parler des Kolędy, le nom que les polonais donnent aux chansons de Noël, et qui sont probablement l’une des plus belles traditions. Ce sont des chansons très populaires pendant la période de Noël, dont tout le monde connaît les paroles. Les artistes et églises organisent de nombreux concerts à cette époque de l’année, où se réunissent les familles pour célébrer. Encore aujourd’hui, les Kolędy restent très populaires et des artistes plus modernes comme le groupe Golec uOrkiestra ont repris les chansons lors de concerts dans des églises. Vous pouvez d’ailleurs retrouver une de leurs performances sur le titre “Wśród nocnej ciszy” (littéralement “Au milieu de la nuit calme”). https://www.youtube.com/watch?v=4PBkYm-Mpqk Les Kolędnicy Les Kolędnicy est une tradition polonaise mais aussi des pays d’Europe de l’Est. Entre le réveillon de Noël et l’Epiphanie, des groupes d’amis ou des familles (et parfois même des groupes d’enfants) réalisent des crèches puis rendent visite à leurs voisins dans les villes et villages en chantant les fameux “Kolędy” et en souhaitant leurs meilleurs voeux. Les habitants les remercient en leur offrant quelques pièces de monnaie. Vous aimerez aussi : Les 12 plats du réveillon de Noël en Pologne Les traditions de Pâques en Pologne Que visiter à Varsovie ? Conseils Que visiter à Cracovie ? Conseils [...] Lire la suite…
Les traditions de Pâques en Pologne Les Polonais étant très catholiques, Pâques (en Polonais Wielkanoc) est la fête religieuse la plus importante dans l’année. Comme dans beaucoup de pays, les fêtes de Pâques en Pologne sont accompagnées de nombreuses traditions qui différent de la France et que je vous proposons de découvrir. Une semaine avant Pâques : le Dimanche des Rameaux La dimanche précédent le dimanche de Pâques est appelé le Dimanche des Rameaux (Niedziela Palmowa) et marque le début de la semaine sainte. Ce jour-là, les Polonais se rendent à l’Eglise avec des petites branches de buis afin de les faire bénir, comme sur la photo ci-contre. Les branches de puis bénies sont ensuite déposées dans la maison pendant toute l’année jusqu’aux fêtes de Pâques suivantes. Si vous vous trouvez en Pologne lors du Dimanche des Rameaux, et plus précisément à Cracovie, n’hésitez pas à vous rendrez à Lipnica Murowana, un village situé à une trentaine de kilomètres à l’Est de Cracovie. Chaque année, de nombreux Polonais et touristes se rendent à Lipnica Murowana pour célébrer le dimanche des Rameaux, car la ville y organise également un concours du plus grand et plus beau Rameau. Le Vendredi-Saint Le Vendredi-Saint, juste avant Pâques est également un jour très religieux en Pologne. C’est ce jour qu’est célébré le Chemin de Croix de Jésus et ses quatorze stations, les étapes parcourues par Jésus jusqu’à sa crucifixion. De nombreux Chemins de croix sont organisés en Pologne, où de nombreux fidèles s’agenouillent à chaque station. Traditionnellement, c’est aussi un jour de jeûne pour les Polonais, même si maintenant, la plupart se contentent surtout de ne pas manger de viande ce jour-là : elle est remplacée par le poisson. Les œufs de Pâques, que les polonais appellent les Pisanki, sont aussi préparés le Vendredi-Saint : ce sont des œufs qu’on décorés de différentes couleurs. Si certaines personnes utilisent de la peinture afin d’enjoliver leurs œufs de différentes couleurs ou avec différent motifs, d’autres cuisent tout simplement les leurs dans des épluchures d’oignons afin de leur donner une couleur marron. Le samedi de Pâques Le samedi est traditionnellement la journée pendant laquelle les Polonais préparent un panier en osier de nourriture qu’ils iront ensuite bénir par le prêtre à l’Eglise : on appelle ça les Święconka. Le panier comporte plusieurs éléments : des œufs décorés (les pisanki) du pain des gâteaux, souvent une babka en forme d’agneau pascal (découvrez la recette de la babka) de la charcuterie et des saucisses du sel et du poivre du raifort de l’eau du fromage (en option) Le panier est ensuite décoré avec une serviette (très souvent blanche), et des branches de buis et emmené à l’Eglise, où il sera béni par le prêtre. Dans les grandes villes, il n’est pas rare d’avoir des bénédictions toutes les 15 ou 30 minutes dans les églises, pour satisfaire l’ensemble des personnes qui souhaitent faire bénir leur panier. Le dimanche de Pâques Le dimanche de Pâques en Pologne est fêté en famille et commence pour certains (les plus Chrétiens) par une messe matinale, la messe de la Résurrection. Vient ensuite le petit déjeuner pascal qu’on partage en famille : on y mange les ingrédients qui ont été bénis par le prêtre la vieille, dont les œufs décorés. Il s’agit ainsi d’un gros petit déjeuner froid, qui peut durer assez longtemps. La table est souvent décorée avec l’ensemble des mets, et des lapins en sucre. Le Lundi de Pâques en Pologne : Śmigus dyngus Le lundi de Pâques en Pologne (Poniedziałek Wielkanocny) est également une journée particulière en Pologne. Il est appelé “Śmigus dyngus” . La tradition ce jour-là est d’asperger d’eau les membres de sa famille (voire les passants dans la rue!) : quelques gouttes à la main, voire bien plus si on veut s’amuser un peu, comme dans la vidéo ci-dessous ! C’est une ancienne tradition de la campagne mais qui se fête désormais tout aussi bien dans les villes. Sortez couverts ce jour-là ! https://www.youtube.com/watch?v=p0wnsTDYv38 Vous aimerez aussi : Les traditions de Noël en Pologne Recette de Pierogi Ruskie polonais Recette des paczki (pounchkis) ou beignets polonais Mots et expressions de base en polonais [...] Lire la suite…
Le makotch (appelé “Makowiec” en polonais) est un gâteau roulé aux graines de pavot, facile à réaliser, et qui garnit souvent les tables à Noël. Le pavot est en effet un ingrédient utilisé en Pologne, et l’un symbole des fêtes de Noël dans le pays . Les graines de pavot représentent la fertilité et la prospérité, qu’il est censé apporter à chaque foyer, d’où le fait que les polonais servent traditionnellement du makotch lors des fêtes de Noël, et plus particulièrement à Wigilia, le réveillon de Noël. Découvrez ci-dessous ma recette du makotch et n’hésitez pas à me donner vos avis en commentaire ! Makotch ou makowiec (Brioche roulée au pavot) Le makotch ou makowiec ou makotch est un gâteau polonais : c'est une brioche roulée qui contient une grande quantité de graines de pavot, et parfois agrémentée de raisins secs et de miel. Il est souvent considéré comme le dessert de Noël en Pologne, et remplacera facilement la traditionnelle bûche de Noël française ! Imprimer la recette Pin Recipe Type de plat DessertCuisine Polonaise Portions 8 personnes Ingrédients  Pour la pâte à brioche :500 grammes de farine250 ml de lait (tiède)125 grammes de beurre4 jaunes d'oeufs40 grammes de levure boulangère6 c. à soupe de sucre2 c. à soupe d'huile1 pincée de sel1 sachat de sucre vanilléPour la farce :500 grammes de pavot250 grammes de sucre100 grammes de raisins secs (optionnel)50 grammes de noisettes (optionnel)4 blancs d'oeuf50 grammes de beurre50 grammes de miel Instructions Préparation de la farce (garniture) :Portez de l'eau à ébullition dans une casserole et placez le pavot dedans. Laissez cuire le pavot jusqu'à 5 minutes dans l'eau bouillante puis retirer la casserole du feu et laissez gonfler le pavot jusqu'à 2 heures. Egouttez-le ensuite à l'aide d'un torchon propre. Optionnellement, faites tremper les raisins secs.Ajouter ensuite au pavot les noisettes coupées, le miel, le sucre, et les raisins si vous le souhaitez. Séparez les blancs des jaunes d'oeufs et battez les blancs en neige, et ajoutez délicatement les blancs à la préparation précédente. Gardez les jaunes pour la pâte.Préparation de la pâte du makotch (makowiec) :Dans un bol, délayez la levure dans 2 cuillères à soupe de lait tiède (37-40°C), une cuillère à soupe de sucre et une cuillère à soupe de farine, et laissez reposer une dizaine de minutes pour faire agir la levure.Ajoutez ensuit la farine, le beurre fondu, les jaunes d'oeufs, le sucre, et le sel et formez une pâte en boule. Si elle est encore trop collante, ajoutez encore un peu de farine.Couvrez la pâte obtenue et laissez reposer la pâte dans un endroit chaud (et/ou sous un torchon pour conserver la chaleur) pendant 2 heures.Farcir la pâte du makotch (makowiec) : Farinez une planche de travail. Abaissez la pâte au rouleau (2 cm d'épaisseur maximum) en lui donnant la forme d'un rectangle.Étalez la farce sur la pâte en laissant 1 ou 2 cm sur les côtés. Puis roulez le gâteau avec le pavot, soudez les bords et badigeonnez-le avec un jaune d'oeuf battu. Laissez ensuite gonfler une 30aine de minutes. Pendant ce temps, préchauffez le four à 180°C.Faire cuire au four pendant 45 à 50 minutes. Votre makotch est prêt ! Vous aimerez aussi : Recette des paczki (pounchkis) ou beignets polonais Krouchtikis (Chruściki ou Faworki) : recette simple et facile Les traditions de Noël en Pologne Recette babka : facile et rapide [...] Lire la suite…

Les traditions polonaises

La Pologne a conservé un bon nombre de coutumes et traditions : découvrez les !

Découvrir Cracovie

Que ce soit pour son château, sa vieille-ville, l’ancien quartier juif, les parcs… Il y a plein de raisons de découvrir l’ancienne capitale polonaise ! Notre guide de voyage pour Cracovie vous présente les attractions à ne pas rater, mais aussi nos conseils pour préparer au mieux votre visite.